Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche & Développement

View

Électronique

View

Ingénierie & Construction

View

Grands projets

View

Investissement
en actions Air Liquide

comprendre et calculer la rentabilité

Vous êtes actionnaire ou vous souhaitez le devenir ? Sachez que de nombreuses composantes participent à la rentabilité d’un placement en actions. L’évolution du cours de bourse est effectivement loin d’être le seul critère à prendre en compte : faisons le point ensemble en prenant l’exemple des actions Air Liquide.

En choisissant de devenir actionnaire, vous faites confiance à une entreprise et vous la soutenez dans le développement de ses activités. Vous investissez votre argent dans l’économie et vous en attendez une rémunération légitime. Il est donc intéressant que vous  puissiez mesurer la performance globale de votre placement, c’est-à-dire ce que vos actions vous ont rapporté depuis votre investissement initial.
Mais par où commencer ?

Témoignage
Patrick Renard

Directeur du Service actionnaires d’Air Liquide.

« L’évolution du cours de bourse n’est pas le seul élément à prendre en compte pour évaluer la rentabilité d’un investissement en actions dans la durée. Vous devez ajouter à cette performance boursière l’ensemble des paramètres qui étoffent dans le temps votre portefeuille : les dividendes, mais aussi, s’agissant des titres Air Liquide, les attributions régulières d’actions gratuites et la prime de fidélité. »

4 éléments clefs pour évaluer la rentabilité de vos actions

En plus de l’évolution du cours de bourse, trois autres paramètres contribuent à la rentabilité de votre portefeuille d’actions : 

  • le dividende : C’est la rémunération que vous verse régulièrement l’entreprise dans laquelle vous avez investi. Air Liquide verse chaque année à ses actionnaires un dividende approuvé lors de l’Assemblée Générale et dont le montant total représente historiquement environ 50 % du résultat net de l’entreprise. Il contribue d’autant plus à la rentabilité de votre placement si vous le réinvestissez en actions chaque année.

Parlons dividende avec Patrick Renard

  • l’attribution d’action(s) gratuite(s) : Air Liquide attribue régulièrement des actions gratuites à l’ensemble de ses actionnaires. Si cette opération n’a pas d’effet immédiat sur la valeur de votre portefeuille, elle augmente vos droits à dividende l’année suivante. 

    En général la distribution est d’1 action gratuite pour 10 actions détenues. Pour un dividende constant, cela correspondra à un montant de dividendes reçus par l’actionnaire supérieur de 10 % dès l’année suivant cette opération. Air Liquide a pour politique de ne jamais baisser la valeur unitaire de son dividende. 

    Air Liquide procédera le 9 octobre prochain à sa 30e attribution d’actions gratuites depuis sa création.
     
  • la prime de fidélité : C’est une prime qui majore de 10 % le montant des dividendes et le nombre d’actions gratuites attribuées pour les titres détenus au nominatif depuis plus de deux années calendaires.

Comment savoir ce que vos actions ont pu vous rapporter depuis votre investissement initial ?

Une fois que vous avez identifié ces 4 paramètres, place aux calculs. Le « Total Shareholder Return » (TSR), aussi appelé Rentabilité globale de l’actionnaire, constitue « la méthode la plus pertinente pour connaître la rentabilité globale de votre investissement en actions au cours du temps » selon Patrick Renard, Directeur du Service actionnaires d’Air Liquide.

Exprimé en pourcentage moyen par an, il est comparable au taux d’intérêt qui aurait rémunéré votre capital si vous l’aviez placé, non pas sur un compte-titres, mais sur un compte bancaire avec intérêts ou sur un contrat d’assurance-vie. Le TSR vous permet ainsi de comparer directement le rendement de votre investissement en actions avec le rendement de vos investissements par exemple dans des livrets plus classiques (type livret A).

Le TSR ci-dessous a été calculé à partir du cas d’un actionnaire au nominatif éligible à la prime de fidélité,  ayant bénéficié des distributions d’actions gratuites et ayant chaque année réinvesti ses dividendes en actions.

Pour vous donner des points de repère, Air Liquide a évalué pour vous les TSR d’un investissement de 100 € en actions Air Liquide sur les 5, 10 et 20 dernières années (calcul au 31 décembre 2018).

Historiquement ces TSR Air Liquide sont tous compris dans une fourchette allant de 7 à 13 % par an. Attention toutefois, ces calculs sont réalisés hors fiscalité car celle-ci dépend de votre situation personnelle, et hors frais financiers, les conditions variant selon le mode de détention choisi par l’actionnaire et l’établissement financier détenteur de vos actions1.

Voici à titre d’illustration une courbe donnant le temps nécessaire pour que votre portefeuille double de valeur en fonction du TSR.

Par exemple, il faut 93 ans pour doubler son portefeuille au taux de 0,75 % (taux actuel du Livret A), 139 ans au taux de 0,5 % (taux actuel du Compte épargne logement). Deux points facilement mémorisables : il faut environ 10 ans au taux de 7 % et 7 ans au taux de 10 %.

1 Chez Air Liquide, les actionnaires au nominatif pur ne paient ni droits de garde ni frais de gestion et bénéficient d’un taux de courtage réduit.

Quelques astuces pour optimiser
la rentabilité de vos actions

Vous disposez de plusieurs leviers pour améliorer le taux de rentabilité
de votre portefeuille d’actions Air Liquide dans le temps.

  1. Réinvestissez vos dividendes en actions : cela vous permet, sans investissement personnel supplémentaire, d’augmenter la valeur de votre portefeuille.
     
  2. Arrondissez le nombre d’actions détenues à un multiple de 10 avant l’attribution d’actions gratuites : cela vous permet de ne pas recevoir de «rompus», c’est à dire de fractions de l’action qui ne peut pas vous être distribuée dans le cadre de l’attribution et qui est donc soumise à l’imposition sur les revenus.

    Par exemple, si vous détenez 297 titres lors de l’attribution du 9 octobre 2019, vous recevrez 29 actions gratuites (1 action gratuite pour 10 actions détenues) et 0,7 fraction d’action action payée en numéraire soumis à l’imposition des plus-values. En achetant 3 actions supplémentaires avant le 4 octobre 2019 (date limite d’achat pour bénéficier de l’attribution), vous portez votre portefeuille à 300 actions et vous recevrez 30 actions gratuites sans aucun rompu.
     
  3. Optez pour le nominatif pur : ce mode de détention vous permet de ne payer ni droits de garde, ni frais de gestion. Vous bénéficiez par ailleurs de frais de courtage réduits (voir les conditions).

Pour aller plus loin

Calculez votre TSR !

Si vous avez envie de calculer le TSR de vos propres actions Air Liquide, connectez-vous à votre Espace personnel en ligne. et sortez votre calculatrice !

  1. Calculez la valeur de votre portefeuille actuel :
    A = cours de bourse actuel x nombre d’actions détenues
     
  2. Prenez en compte les dividendes que vous avez reçus :
        - si vous les avez réinvestis, ils sont déjà comptabilisés dans votre nombre d’actions détenues, rien à faire !
        - si vous ne les avez pas réinvestis, notez B = leurs valeurs nettes
     
  3. N’oubliez pas de considérer les actions gratuites qui vous ont été attribuées : là encore, elles sont déjà comptabilisées dans votre nombre d’actions détenues sauf si vous avez reçu des «rompus» que vous n’avez pas réinvestis.
    Notez alors C = montant net des rompus reçus.
     
  4. Si vous avez acquis vos actions avant l’augmentation de capital pour l’acquisition d’Airgas en 2016, il vous faut tenir compte de cette opération : 
        a) Si vous n’avez pas souscrit mais vendu vos droits préférentiels de souscription, notez D leur montant que vous avez reçu.
        b) Si vous avez souscrit, notez E le coût de cette souscription qui est égal au nombre d'actions que vous avez souscrites multiplié par leur coût de souscription de 76 €. 
     
  5. Evaluez F = le coût d’achat net de frais de vos titres en portefeuille : vous trouverez cette information sur l’«avis d’opéré» reçu lors de vos achats d’actions.
    ​​​​​
    NB : Vous trouverez A dans votre Espace personnel en ligne/rubrique Portefeuille et B, C, D, E, F dans la rubrique Ma bibliothèque de documents 1
     
  6. Calculez en mois, M la durée de détention de vos titres.
    Convertissez la en durée annuelle N en divisant par 12 et en conservant les deux premières décimales (exemple : si M = 50 mois, N = 50/12 = 4,17 ans).
     
  7. Vous pouvez à présent calculer P = (A + B + C+ D)/(E + F), ce qui vous indiquera de combien a été multiplié votre investissement depuis l’achat de vos actions.

    Puis pour calculer le TSR, à vous de jouer avec votre calculette ou votre tableur : il va vous falloir prendre la racine N-iéme de P (P à la puissance 1/N) en utilisant la touche xy de votre calculette ou la touche ^ de votre ordinateur. 

    =>  le TSR annuel est P1/N - 1


Un sacré calcul, non ? Attention cela dit, comme nous parlons de performances, n’oubliez pas que les performances passées ne préjugent pas des performances futures de vos actions. Le TSR vous offre donc une photographie à un temps t du rendement de votre portefeuille mais il ne faut pas le lire comme la promesse d’un rendement similaire dans les 30 années à venir.

1 Si vous êtes actionnaires au nominatif pur. Si non, contactez votre établissement financier pour récupérer ces informations.

Article publié le 16 septembre 2019