Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche & Développement

Ouvert

Marchés Globaux & Technologies

Ouvert

Fondamentaux du Groupe

Ouvert

Recherche & Développement

Ouvert

Électronique

Ouvert

Ingénierie & Construction

Ouvert

Grands projets

Ouvert

La cryogénie extrême

au service de l’avenir

La cryogénie extrême, science des très basses températures (proches du 0 absolu, soit -273,14°C), est un domaine d’expertise du groupe Air Liquide depuis de nombreuses années. Indispensable pour refroidir et liquéfier de nombreux gaz, la cryogénie extrême est clé dans de nombreux secteurs, souvent à la pointe de l’innovation.

Depuis plus de 50 ans, Air Liquide développe des technologies cryogéniques innovantes, pour le domaine de l’exploration spatiale. Mais ces technologies sont également utilisées dans de nombreux autres domaines, de la fabrication industrielle au transport, en passant par la recherche scientifique.

Optimiser le transport de gaz naturel liquéfié (GLN) ou de biométhane

La solution Turbo-Brayton est un exemple d’application particulièrement prometteuse. Initialement conçue pour conserver au froid les échantillons biologiques sur la Station spatiale internationale, la solution est désormais plébiscitée pour le transport maritime de gaz naturel liquéfié (GNL).

Embarquée sur les bateaux méthaniers, elle évite l’évaporation du gaz durant le transport et permet à la fois d’économiser le GNL et de limiter l’impact négatif sur l’environnement. La solution Turbo-Brayton ouvre également la voie à des applications dans le domaine de la transition énergétique : elle peut être utilisée pour liquéfier le biométhane issu des unités de valorisation des déchets ménagers, agricoles ou industriels. Sous forme liquide, le gaz peut alors être facilement transporté jusqu’à son point d’utilisation, par exemple des stations bio-GNV (gaz naturel pour véhicules) qui alimentent des poids lourds ou des bus. Une solution déjà mise en place dans certains pays du nord de l’Europe. Avec près de 60 unités vendues dans le monde et une fois toutes en opération, Air Liquide va permettre d’éviter l’émission d’environ 290 000 tonnes d’équivalent CO2 par an.

Le froid extrême pour franchir de nouveaux sommets dans la recherche

Renforçant son expertise de plus de 60 ans dans le domaine, Air Liquide a pris en 2020 une participation de 80 % dans la société française Cryoconcept, spécialisée dans le froid extrême. Avec cette acquisition, le Groupe est en mesure de fournir à ses clients des températures extrêmement basses de l’ordre de -273,14 °C, ou 0,01 °K proches du zéro absolu, essentielles à la recherche scientifique ainsi qu’au fonctionnement des ordinateurs quantiques les plus puissants.

Le Groupe apporte également son soutien à des expériences de recherche de grande envergure, comme l’illustre le nouvel accord signé avec l’Institut des sciences physiques de Hefei (HFIPS), qui dépend de l’Académie chinoise des sciences, afin de développer conjointement des systèmes de réfrigération à l’hélium en Chine.

Grâce à son expertise technologique, Air Liquide ne cesse d’innover et d’adapter ses solutions pour répondre aux enjeux de ses clients tout en ouvrant la voie à de nouveaux marchés. Une expertise qui positionne parfaitement le Groupe dans la course à la croissance future.

Envie d’en savoir plus sur la technologie Turbo-Brayton ? Apprenez-en davantage sur cette technologie qui connaît un essor commercial et industriel spectaculaire dans cet article qui lui est consacré.

Cet article est extrait du Livret de l’actionnaire 2021.

Article publié le 30 mars 2021