Une révolution nano
dans nos smartphones

Les gaz et molécules, au cœur de l'infiniment petit, ont rendu possible la croissance exponentielle du marché des smartphones à l'échelle mondiale.

Invisibles,
mais essentiels

Bien qu’invisibles, les gaz et molécules sont essentiels à la révolution numérique et à la mobilité. Indispensables au développement des nanotechnologies, ils ont amélioré l'efficacité énergétique et la puissance des appareils ces dix dernières années.

En tant que leader mondial des gaz, nous travaillons main dans la main avec les fabricants de composants électroniques à l'origine de cette révolution, initiant de nouvelles opportunités liées aux modes de vie, aux façons de travailler et de communiquer. Notre maîtrise de l'infiniment petit nous permet d’accompagner les avancées technologiques les plus importantes.

À titre d'exemple, en sept ans, grâce à nos produits, la taille du plus petit transistor dans un semi-conducteur est passée de 65 nanomètres à seulement 14 nanomètres.

Un nanomètre est 10.000 fois plus petit que la taille d’un cheveu
(1 nm = 1 milliardième de mètre).

Près de300 Millions

de smartphones produits en 2014 utilisent des molécules et matériaux Air Liquide, soit 20% de la production mondiale

Gaz et molécules
pour des appareils
toujours plus puissants

Air Liquide fournit aux fabricants de semi-conducteurs et écrans plats des gaz vecteurs ultrapurs, comme l'azote, l'argon, l'hydrogène, l'hélium et l'oxygène. L'azote est notamment utilisé pour garantir la propreté extrême des environnements de fabrication. L'argon permet le dépôt de films ultra-fins sur les plaques de silicium, et l'hydrogène intervient lors du procédé de déposition. Pour les processus de fabrication les plus récents et les plus complexes, Air Liquide conçoit et fournit des molécules et matériaux afin d’améliorer les structures des transistors, au nombre de 1 milliard par centimètre carré.

Tous ces produits Air Liquide sont indispensables à la fabrication des nanotransistors présents dans chaque circuit imprimé, depuis les capteurs d'appareil photo jusqu’aux écrans, en passant par les processeurs et les mémoires.

Microprocesseur

Véritable cerveau du smartphone, le microprocesseur contient des milliards de transistors en silicium composés de couches minces isolantes, semi-conductrices et conductrices. C'est ici qu'Air Liquide intervient : ses molécules et matériaux électroniques fournissent le silicium, les métaux et autres éléments utiles au dépôt de couches et structures successives nécessaires à la fabrication du microprocesseur. Ces microcircuits complexes comptent des milliers de composants miniatures qui requièrent technologies avancées, gaz ultrapurs et matériaux électroniques.

1 milliard, c’est le nombre de transistors logés sur un micro-processeur.

Mémoire Flash

Matériaux électroniques et gaz sont les acteurs de la performance et de l'efficacité des smartphones. Grâce à eux, les appareils ne chauffent pas, tandis qu’augmente l’autonomie de leur batterie. Nos matériaux électroniques avancés, par exemple, interviennent dans les couches les plus fines d’une mémoire Flash plus performante et plus abordable. Cette mémoire est le véritable disque dur du smartphone.

Capteur
d’appareil photo

Appareils photo et webcams reposent, pour l'affichage des pixels, sur des puces dont la miniaturisation rend possible la multiplication des transistors de silicium, et augmente ainsi la définition de l’image.

Écran

Les gaz et matériaux électroniques que nous fournissons contribuent également au développement d'une nouvelle génération d'écrans économes en énergie, souples et de très haute définition. Les transistors qui composent les microprocesseurs jouent ici aussi un rôle essentiel en maîtrisant l'intensité lumineuse dégagée par les pixels. En servant à la fabrication des transistors, nos gaz participent à la création de ces écrans très haute définition.

Mobile et connecté :
au cœur de la
révolution numérique

Avec 1 milliard de smartphones vendus dans le monde en 2013 et 1,7 milliard pour 2020, le marché connaît une croissance exponentielle. Or, cette explosion n’est qu’une première étape vers l'« Internet des Objets » : d'ici 2020, le monde comptera 26 milliards d'objets connectés, ce qui représente un levier de croissance important pour nos molécules.

Ces objets connectés constituent le prochain boom de l'industrie électronique. Ils bouleverseront nos vies. Et dans ce contexte dynamique, les gaz et les molécules utiles à la fabrication des microprocesseurs jouent un rôle majeur.

Chaque jour, les progrès technologiques concourent à la miniaturisation et à l’augmentation des performances, qu'il s'agisse des microprocesseurs, mémoires, écrans plats et cellules photovoltaïques. Ces avancées multiplient les possibilités en termes de modes de vie, de méthodes de travail, de communications, ou d’optimisation des échanges et des services.

1,7milliard

de smartphones vendus
en 2020

Pour répondre aux besoins croissants des fabricants, notre Groupe construit chaque année 3 à 4 unités de production d'azote ultrapur dans le monde, et innove au quotidien pour créer les matériaux électroniques de demain.

26milliards

d'objets connectés en 2020