Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche & Développement

View

Transformation numérique

View

Nouveaux marchés & Technologies

View

Éthique

View

Recherche et Développement

View

Électronique

View

Ingénierie & Construction

View

Grands projets

View
Interview

Campus Innovation Paris

L'intelligence collective au service de nos clients

Les experts R&D d’Air Liquide travaillent main dans la main avec les équipes business. Aude Bertrandias, ingénieure au Campus Innovation Paris, et Benjamin Fillion, Directeur des opérations et projets biométhane au Royaume-Uni, nous racontent comment ils collaborent pour optimiser la production de cette énergie propre issue de matières organiques. Un bel exemple de coopération où la diversité des points de vue est source d’intelligence collective pour accélérer l’innovation au service du client.

"Ces colla­borations nous apportent une meilleure vision des enjeux des clients"

Interview d’Aude Bertrandias, ingénieure R&D au Campus Innovation Paris, dans l’équipe Sciences de la vie

Sur quels types de sujets collaborez-vous avec les Opérations ?

Je travaille avec les Opérations sur le biométhane, plus particulièrement sur le traitement des biomasses et le procédé de méthanisation, qui consiste à transformer une matière (paille, résidus alimentaires, déchets ménagers…) en biogaz. L’objectif ? Développer des solutions innovantes pour optimiser la production de biométhane et proposer à nos clients des solutions en parfaite adéquation avec leurs besoins et usages. Comme Air Liquide est présent sur l’ensemble de la chaîne de valeur du biométhane – de sa production à sa distribution –, cela représente des sujets de collaboration très variés.

Ces projets de recherche s’inscrivent-ils toujours dans le long terme ?

Non, pas seulement ! Si un client ­sollicite Air Liquide pour intervenir sur une de ses ­installations, Benjamin peut faire appel à notre expertise : c’est ce qu’on appelle le support aux opérations. Dans ce cas, il faut faire vite. Les équipes nous sollicitent généralement en amont, quand elles identifient un nouveau besoin ou une piste d’amélioration chez leurs clients. Le projet de recherche peut alors durer de quelques mois à plusieurs années en fonction de son ampleur et des enjeux ­associés. Nous avons par exemple plusieurs projets de recherche à moyen ou long terme visant à ­optimiser nos procédés d’épuration, un vrai défi avec la diversification des sources ­utilisées pour générer du biogaz.

Quels sont les bénéfices de ces collaborations pour les équipes R&D et, plus globalement, pour Air Liquide ?

En tant qu’ingénieurs R&D, ces colla­borations nous apportent une meilleure vision des enjeux des clients. C’est pour moi primordial car nous pouvons ainsi travailler sur des innovations concrètes, qui sont au plus proche des attentes du marché. Par ailleurs, cela permet au Groupe de constituer une vraie force de frappe à la fois business et recherche sur le biométhane, un atout majeur pour ouvrir ce marché et se différencier.

"Il s’agit vraiment d’une démarche d’amélioration continue"

Interview de Benjamin Fillion, directeur des opérations et projets biométhane au Royaume-Uni

À quels stades d’un projet collaborez-vous avec les équipes R&D ?

Nous collaborons vraiment tout au long d’un projet. Généralement, nous définissons ensemble un axe de travail, puis nous conti­nuons à interagir pendant toute la phase de recherche et de tests. Les équipes R&D nous accompagnent ensuite dans la mise en œuvre des solutions innovantes qu’elles ont mises au point, afin de les proposer à nos clients. Et l’histoire ne s’arrête pas là : elles peuvent par la suite nous proposer de nouveaux ajustements sur telle ou telle solution, il s’agit vraiment d’une démarche d’amélioration continue.

Un exemple d’innovation déployée auprès des clients grâce à votre collaboration ?

Je pense aux membranes, qui sont au cœur du procédé d’épuration du biogaz en biométhane. La synergie entre les Opérations et la Recherche nous a permis de développer de nouvelles membranes plus performantes, avec à la clé des rendements plus importants dans la production de biométhane et une consommation énergétique optimisée. Deux éléments essentiels pour renforcer la compétitivité de notre offre, au service de nos clients et partenaires.

Plus globalement, qu’est-ce que votre collaboration avec les équipes R&D apporte aux clients d’Air Liquide ?

Une vraie valeur ajoutée. Nous sommes en mesure de leur proposer des solutions con­crè­tes, innovantes et efficaces, et de répondre à des enjeux qu’elles ont identifiés. Les Opérations ­travaillent depuis longtemps avec la Recherche. Ce qui change aujourd’hui, c’est que cette collaboration s’accélère, en phase avec le développe­ment d’un réseau de Campus Innovation très ouverts, favorisant les échanges avec des start-up, des centres de recherche ou des universités.

Quels sont pour vous les facteurs de réussite de cette collaboration ?

L’écoute, l’ouverture d’esprit… C’est passionnant de faire émerger des solutions concrètes, de les faire progresser au service de nos clients et d’en voir les résultats. Cela donne du sens à mon métier, que je suis fier de partager avec la R&D : à plusieurs on peut aller plus loin, au ­service des ­enjeux environnementaux actuels.

En savoir plus sur l'expertise d'Air Liquide sur l'ensemble de la chaîne du biométhane

Article publié le 17 avril 2019

Découvrez le Rapport Annuel 2018

En savoir plus