Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche & Développement

Ouvert

Marchés Globaux & Technologies

Ouvert

Fondamentaux du Groupe

Ouvert

Recherche & Développement

Ouvert

Électronique

Ouvert

Ingénierie & Construction

Ouvert

Grands projets

Ouvert
Interview

Former les jeunes au numérique en Afrique du Sud

Un exemple de projet soutenu par la Fondation Air Liquide

La Fondation Air Liquide s'est associée au Sci-Bono Discovery Centre, un important centre de formation scientifique d'Afrique du Sud et le plus grand d'Afrique subsaharienne, pour soutenir des jeunes issus de milieux défavorisés dans leur formation aux technologies de l’information. Ce programme de 27 semaines permet à 26 étudiants d'acquérir des qualifications professionnelles très recherchées en Afrique du Sud et d'entrer plus sereinement dans la vie active. Anele Davids, Directeur du Sci-Bono, et Zelda Fynn, Responsable des technologies de l'information et de la communication (TIC), nous en disent plus sur ce programme et ce partenariat.

Quelle est la mission du Sci-Bono Discovery Centre ?

Anele : L'objectif du Sci-Bono est de permettre à des personnes issues de milieux défavorisés de recevoir un enseignement dans le domaine des mathématiques, des sciences et de la technologie. Le Sci-Bono propose des expériences d'apprentissage innovantes qui contribuent à renforcer les compétences de l'Afrique du Sud en matière de sciences, d'ingénierie et de technologie.

Zelda : Le Sci-Bono Discovery Centre propose un maximum d'activités pédagogiques et ludiques à destination de différents publics, notamment les familles, les entreprises, les jeunes , les enseignants ainsi que le grand public. Le Sci-Bono vise à promouvoir l'intérêt pour les sciences, l'ingénierie et la technologie par plus de 300 actions de sensibilisation et de formation.

Pourquoi avez-vous lancé ce programme de formation en technologie de l’information?

Anele : Notre projet, soutenu par la Fondation Air Liquide, vise à offrir à des jeunes travailleurs prometteurs issus de milieux défavorisés la possibilité d' accéder à une plateforme de formation sur les TIC et de travailler dans le secteur en tant que collaborateurs ou entrepreneurs. Nous avons lancé le programme avec 26 jeunes (14 garçons et 12 filles), qui ont été identifiés grâce  à un processus de sélection rigoureux afin de s'assurer de leur motivation et de leur intérêt dans le domaine.  Des représentants de Simplon.co ont dirigé ce processus :  les candidats doivent passer un test de développement de systèmes en ligne, exposer leur intérêt et leur motivation et passer un entretien en ligne avec des représentants du Sci-Bono et de Simplon.co (un réseau de Fabriques solidaires et inclusives qui proposent des formations gratuites aux métiers techniques du numérique en France et à l’étranger).

Zelda : Ce programme de formation aux TIC vise à remédier aux difficultés d’accès à l’emploi et au faible niveau d'éducation en Afrique du Sud en apportant aux jeunes une expérience, des compétences et des qualifications pratiques. Il prépare les étudiants à entrer dans la vie active en les  immergeant dans un environnement d'apprentissage exigeant au rythme soutenu et en leur proposant un solide programme de mentorat et un stage d'un mois qui doit leur permettre de mettre en pratique leurs nouvelles compétences.

Comment se déroule la formation ?

Anele : Le programme de formation porte sur des projets de résolution de problèmes utilisant une plateforme TIC . Jusqu'à présent, nous avons obtenu un engagement total de la part des 26 étudiants, qui apprécient de travailler de manière autonome tout en collaborant avec leurs pairs lorsqu'ils le jugent nécessaire. Cela leur apprend à travailler assidûment tout en les préparant à la vie en entreprise. Un petit groupe de filles travaillent actuellement sur un projet de développement d'un site web pour un hôtel. Nous attendons avec impatience les résultats et j'espère que ce premier client sera satisfait de leurs efforts.

Zelda : Le programme se base sur la méthodologie de pédagogie active de Simplon.co qui place les étudiants au centre de leur apprentissage, en exigeant leur participation active lorsqu'ils recherchent, explorent, expérimentent et collaborent pour trouver des solutions. Cet engagement actif dans leur apprentissage permet aux étudiants de développer des compétences applicables à des situations de la vie réelle. Au Sci-Bono, nos étudiants ont d'abord été surpris par cette méthode très originale, car elle était complètement nouvelle pour eux, mais ils ont su relever le défi et peuvent maintenant en voir les avantages.

Témoignage
Shivam Naik

Âgé de 22 ans, travaille actuellement sur les réseaux et la sécurité dans le cadre du programme de formation aux TIC parrainé par Air Liquide.

« Lorsque j'ai découvert cet apprentissage, j'étais vraiment très enthousiaste. C'était une grande aventure ! Le processus de recrutement était difficile, mais lorsque j'ai été sélectionné, j'étais sur un petit nuage. Depuis le début du programme, j'ai énormément gagné en confiance. Je suis maintenant à l'aise pour gérer des projets et les terminer dans les délais imposés. J'ai appris à collaborer, à communiquer avec mes camarades. Ces échanges continus me permettent d’ améliorer la façon dont je mets en pratique ce que j'ai appris. Je suis fier de pouvoir suivre cette formation. »

Comment s'est passée la collaboration avec Air Liquide ?

Anele : Notre collaboration avec Air Liquide a été facilitée par l'enthousiasme de Diamantina Messaris (Responsable talents d'Air Liquide pour la zone Afrique) et de Bruno Leprince-Ringuet (Directeur Général de la Fondation Air Liquide). Dès le premier jour, ils ont montré de l'intérêt pour notre organisation, nos ambassadeurs et nos étudiants. Nous avons réalisé à quel point ce soutien était important pour nous grâce à leur engagement constant, leurs conseils et leur leadership. Nous avons pu aussi échanger  avec Philippe Martinez, Directeur de la zone Afrique d’Air Liquide, une rencontre qui témoigne de l'implication de l'entreprise dans ce projet.

Zelda : Ce nouveau partenariat avec la Fondation Air Liquide compte beaucoup pour nous, car il peut avoir un réel impact sur la vie de nombreux jeunes défavorisés et méritants ainsi que sur celle de leur famille. Diamantina Messaris a montré un intérêt vif et concret pour l'élaboration et la mise en œuvre du programme afin d'en garantir le succès. 

Quelle est la contribution d'Air Liquide ?

Anele : En tant que centre scientifique, le Sci-Bono est en parfaite adéquation avec Air Liquide, une entreprise qui utilise la science pour concevoir des solutions et technologies pour l’industrie. Air Liquide accompagne les entreprises industrielles, tandis que le Sci-Bono Discovery Centre prépare nos jeunes à des opportunités futures dans le domaine de la science et des technologies. Le Sci-Bono encourage les jeunes à s'orienter vers ce type de carrière avec le soutien des collaborateurs d'Air Liquide qui leur proposent des ateliers de formation sur les enjeux environnementaux, tels que la baisse des émissions de carbone et les futurs durables. Nos jeunes peuvent également visiter les sites de production d’Air Liquide afin de mieux connaître son activité et ses technologies. 

Zelda : Le soutien d'Air Liquide va au-delà du financement et à la capacité d'être mis en œuvre à grande échelle avec un impact majeur, car l'entreprise a impliqué ses différents partenaires dans le projet. Ce partenariat a également le potentiel de se développer au-delà du programme de formation aux TIC grâce d'une part à la vaste expérience d'Air Liquide dans l'industrie, et d'autre part à la capacité de Sci-Bono de toucher tous les jeunes de la province du Gauteng, et peut faire progresser nos objectifs communs de sensibilisation et de promotion de l'éducation du grand public aux défis de l'industrie et de l'énergie durable.

Article publié le 16 septembre 2021