Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche et Développement

View

Électronique

View

Ingénierie & Construction

View

Grands projets

View

Précision d'analyse : innover ensemble

Interview croisée avec Thermo Fisher Scientific

Thermo Fisher Scientific (TFS) développe des équipements d'analyse et de calibration de grande qualité, utilisés dans les domaines de la géochimie, les sciences de la vie, la traçabilité des produits alimentaires, le dopage sportif, et aussi la recherche sur le changement climatique. L'entreprise leader dans la fabrication d'équipements de laboratoire a récemment signé un contrat avec Air Liquide pour fournir à ses clients des gaz de calibration. Interview de Christian Héron, Directeur du Marché Recherche / Laboratoires et OEM chez Air Liquide et Peter Schuessler, Vice-Président & Directeur Général Spectrométrie de masse inorganique chez Thermo Fisher Scientific, sur ce partenariat stratégique gagnant-gagnant.

Pourquoi une entreprise comme Thermo Fisher Scientific a-t-elle besoin de gaz purs ?

Peter Schuessler : Nos instruments mesurent le nombre relatif des différents isotopes d'un même élément chimique dans un échantillon donné (écart de ratio isotopique). L'analyse isotopique exige des niveaux de précision élevés. Jusqu'à présent, les gaz calibrés utilisés comme référence n’étaient que très peu disponibles, et surtout non standardisés. Nos clients créaient souvent des versions en interne, ce qui entraînait des variations importantes et rendait la comparaison des résultats difficile. Pour garantir la précision des analyses de nos équipements, nous avions besoin d'utiliser des gaz purs, standards et identiques partout dans le monde.

Que sont les isotopes ?

Les isotopes stables sont des éléments chimiquement identiques, mais dont la masse diffère en fonction du nombre de neutrons qui les composent. Ils sont présents dans le milieu naturel et non-radioactifs. Leur abondance diffère en fonction des conditions. Les propriétés uniques des isotopes stables leur permettent d’être utilisés pour une large gamme d’applications, comme la reconstruction de changements climatiques passés et la compréhension des réseaux trophiques. Ils peuvent également être utilisés comme traceurs, auquel cas ils sont délibérément introduits dans le système à étudier, par exemple pour suivre le métabolisme des médicaments.

Pourquoi avoir choisi de travailler avec Air Liquide ?

Peter Schuessler : La tendance générale, portée par les clients, est de passer d'instruments autonomes à des solutions complètes. Au fur et à mesure que nous nous positionnons sur les marchés de nos clients, nous devons développer de nouvelles offres clés en main (comprenant notamment les équipements et les gaz purs isotopiques d'Air Liquide), et les partenariats sont un moyen efficace pour y parvenir. Nous avons fait appel à Air Liquide pour répondre à ce besoin spécifique, et jusqu'ici non satisfait, de gaz purs, standardisés et identiques partout dans le monde. Avec sa solide expérience  scientifique, ses équipements adaptés et sa présence internationale, nous avons choisi Air Liquide pour commercialiser cette solution.

Comment avez-vous travaillé chez Air Liquide pour répondre aux besoins spécifiques de Thermo Fisher Scientific ?

Christian Héron : Nos équipes commerciales et R&D ont monté une initiative conjointe pour répondre à la demande de Thermo Fisher Scientific. Nous avons proposé une offre innovante de trois gaz purs de référence - CO2, hydrogène et azote - avec différents ratios isotopiques pour établir des comparaisons et un emballage unique - sous la marque ALPHAGAZ™ - répondant aux réglementations internationales.  

Qu'est-ce que ce nouveau partenariat vous apporte ?

Peter Schuessler : Nous pouvons désormais proposer une solution complète qui est pratique et fiable. Nos clients bénéficient également de l'assistance des experts de deux groupes leaders du secteur. Ce partenariat nous a permis de proposer dans une même offre des équipements de haute qualité ainsi qu'une expertise gazière de pointe. Nos clients à travers le monde peuvent ainsi comparer les résultats avec une précision sans précédent.

Christian Héron : En intégrant les gaz ALPHAGAZ™ à une offre d'équipements, Thermo Fisher Scientific permet à Air Liquide d'accéder à de nouveaux clients, d'ouvrir les portes d'un marché attractif et innovant et d'atteindre ainsi une meilleure performance globale. Quant à Thermo Fisher Scientific, en bénéficiant de l'expertise et de la capacité d'innovation d'Air Liquide en matière de gaz spéciaux, l'entreprise apporte une solution clé en main (équipements et gaz) totalement fiable répondant aux besoins de précision d’analyse de ses clients finaux.

 

Nos clients bénéficient de l'assistance des experts de deux groupes leaders du secteur

Quel a été le plus grand défi de ce partenariat ? Et comment pensez-vous que ce partenariat va évoluer dans le futur ?

Peter Schuessler : Ça a été un long processus qui a duré plus de 3 ans. Je ne saurais trop insister sur le travail d'équipe et la motivation de tous ceux qui ont avec passion permis au projet de vivre. Avec Air Liquide, nous espérons maintenant développer davantage de gaz de référence pour différentes utilisations, y compris, à plus long terme, des applications médicales comme le diagnostic.

Article publié le 12 février 2019