Aller au contenu principal

load typo

load typo

Propulser
les titans de
l'espace

Conception et fabrication des réservoirs et des équipements cryogéniques,
 production des gaz industriels servant d’ergols (carburant des fusées) ou support aux
 opérations et fourniture de services associés au centre de lancement… Grâce à sa
 maîtrise de la cryogénie et des applications des gaz, Air Liquide intervient à toutes les
 étapes majeures de la vie d’un lanceur spatial.

1

AU SOL SUR LE PAS DE TIR

Production
et fourniture
des fluides
de propulsion

Fourniture des systèmes de
distribution de la table et
du mât de lancement

Supervision et
maintenance des réservoirs
cryotechniques et
équipements de gestion
des gaz

Production et fourniture
des fluides de propulsion et
d’inertage (oxygène,
hydrogène, hélium, azote, air
comprimé)

Production et fourniture des fluides de propulsion

En Guyane, Air Liquide fournit les fluides de propulsion et de mise en oeuvre (hydrogène et oxygène liquides) des lanceurs Ariane, Vega et Soyouz. Pour la fusée Ariane 5, la livraison de ces fluides s’effectue grâce à des réservoirs semi-mobiles acheminés près de la zone de lancement et reliés au lanceur via des canalisations super-isolées. Chaque lancement nécessite 420 000 litres d’oxygène liquide et 800 000 litres d’hydrogène liquide.

Fourniture des systèmes de distribution de la table et du mât de lancement

La table de lancement est une énorme structure métallique mobile de 870 tonnes à vide, équipée d’un mât ombilical haut de 58 mètres qui abrite les installations nécessaires à l’alimentation et au contrôle du lanceur. Air Liquide fournit et opère l’ensemble des systèmes de distribution qui assurent le remplissage en hydrogène et en oxygène liquides de l’étage principal cryotechnique (EPC).

Le mât soutient également les deux bras cryogéniques nécessaires au remplissage et à la vidange de l’étage supérieur cryotechnique du lanceur (ESC-A).

Supervision et maintenance des réservoirs cryotechniques et équipements de gestion des gaz

Air Liquide assure pour le compte d’Arianespace et du Centre national d’études spatiales (CNES) la supervision et la maintenance complète de tous les équipements cryogéniques, des réservoirs EPC et ESC-A, ainsi que de tous les flexibles qui relient le lanceur, les bras et les canalisations aux installations au sol.

Production et fourniture des fluides de propulsion et d’inertage (oxygène, hydrogène, hélium, azote, air comprimé)

L’hélium gazeux est utilisé pour l’inertage des lignes, notamment celles d’hydrogène et d’oxygène liquides d’Ariane 5. Sous forme liquide, l’hélium sert à maintenir la pression des réservoirs de l’étage principal cryogénique au fur et à mesure qu’ils se vident.

L’air comprimé est quant à lui utilisé pour différents éléments du lanceur.

Enfin, l’azote est envoyé à l’état gazeux, à une pression de 250 bars, dans une canalisation qui alimente la zone de lancement.

2

DÉCOLLAGE

5, 4, 3, 2, 1… Décollage ! Allumage du moteur cryogénique de l’étage principal cryotechnique (EPC) puis des deux étages d’accélération à poudre (EAP) qui l’entourent, propulsant la fusée hors de l’atmosphère. Les EAP se détachent ensuite grâce à des systèmes pyrotechniques.

3

SÉPARATION DE LA COIFFE

Une fois la fusée sortie de l’atmosphère, la protection de sa tête se détache. Le moteur continue sa poussée. La coiffe se détache ensuite ainsi que les réservoirs, libérant l’étage supérieur cryotechnique (ESC-A).

4

SÉPARATION DE L'ÉTAGE SUPÉRIEUR ET DU SATELLITE

La propulsion s’effectue encore pendant une quinzaine de minutes avant de s’éteindre. La fusée, ou plutôt la « charge utile » (satellite artificiel ou sonde spatiale que la fusée doit placer en orbite), libérée des éléments l’entourant, continue alors son vol balistique avant de déployer son satellite en orbite géostationnaire.