Aller au contenu principal

Air Liquide ouvre une nouvelle station hydrogène en Ile-de-France pour alimenter la première ligne de bus à hydrogène en France

Air Liquide opens a new hydrogen station in Ile-de-France to fuel France’s first hydrogen-powered bus line

Air Liquide inaugure aujourd’hui une nouvelle station hydrogène aux Loges-en-Josas, près de Versailles. Conçue et installée par Air Liquide avec le soutien de la FCH JU et du programme européen 3EMotion, cette station alimentera les deux bus à hydrogène qui seront mis en service en 2019 entre les communes de Vélizy et Versailles. Air Liquide accompagne ainsi la région Île-de-France, Île-de-France Mobilités et la communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc dans leur transition vers une mobilité propre et vertueuse pour le territoire et contribue au déploiement de l’énergie hydrogène dans les transports publics en France.

Il s’agit de la troisième station installée par Air Liquide en région parisienne après celles mises en service près du Pont de l’Alma à Paris, et à l’aéroport Paris-Orly. Avec cette nouvelle station, Air Liquide continue de soutenir la croissance de la flotte des taxis hydrogène parisiens “Hype” en mettant à leur disposition ce nouveau point de recharge. Cette flotte, déployée fin 2015 par la start-up STEP (Société du Taxi Électrique Parisien) en partenariat avec Air Liquide, compte déjà 75 véhicules hydrogène et prévoit d’en déployer 200 d’ici fin 2018. La station des Loges-en-Josas est la troisième station Air Liquide pour alimenter des bus à hydrogène, après celle installée et opérée par le Groupe près d’Oslo en Norvège et qui alimente déjà une flotte de 5 bus à hydrogène, et celle située près de Rotterdam. A terme, véhicules lourds et utilitaires pourraient également s’y recharger en hydrogène.

L’hydrogène présente de nombreux avantages pour le transport propre. Utilisé dans une pile à combustible, il se combine à l’oxygène de l’air pour produire de l’électricité en ne rejetant que de l’eau. L’hydrogène ne génère aucune pollution au point d’utilisation : zéro gaz à effet de serre, zéro particule et zéro bruit. Les bus et véhicules électriques à hydrogène se rechargent respectivement en moins de vingt minutes et de cinq minutes pour une autonomie respective d’environ 350 kilomètres et 500 kilomètres. Cette énergie apporte une réponse concrète aux défis posés par la mobilité propre dans les zones urbaines et contribue à améliorer la qualité de l’air.

Air Liquide est engagé depuis plus de 20 ans dans le développement de l’énergie hydrogène, notamment pour la mobilité. Le Groupe intervient sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène : de la production au stockage jusqu’à la distribution vers les utilisateurs finaux. Air Liquide a déjà installé 100 stations hydrogène dans le monde dont 6 en France.

1Le FCH JU (Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking) est un partenariat public-privé qui soutient des activités de recherche, de développement technologique et de démonstration dans le domaine des technologies énergétiques, des piles à combustible et de l'hydrogène en Europe. Cette infrastructure fait partie du projet H2ME financé par le Fuel Cells and Hydrogen 2 Joint Undertaking dans le cadre de la convention de subvention n°700350 et 633174. Ce partenariat public-privé bénéficie du soutien du programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 et FP7 de l'Union européenne, de Hydrogen Europe et du Hydrogen Europe Research.

2Le 3EMotionest un projet co-financé par le FCH JU qui réunit 14 partenaires européens. Il a pour objectif le développement de projets impliquant des bus et les infrastructures associées en Europe.