Aller au contenu principal

Ventes Groupe 2017 supérieures à 20 milliards d’euros
Amélioration de la performance
Synergies Airgas en avance sur les prévisions

2017 Air Liquide Annual Results

Résultats annuels 2017

1 Variation comparable par rapport à 2016 ajusté, hors effets de périmètre significatif, de change et d’énergie. 2016 ajusté signifie comme si au 1er janvier 2016 Airgas avait été consolidé et les désinvestissements demandés par les autorités américaines de la concurrence réalisés. 2 Hors énergie, comparé à 2016 ajusté. 3 Hors les éléments exceptionnels et l’impact de la réforme fiscale américaine qui sont sans effet sur la trésorerie. 4 Compte tenu de l’attribution en octobre 2017 d’1 action gratuite pour 10 détenues. 5 Par rapport au ROCE 2016 ajusté, prenant en compte l’acquisition d’Airgas sur l’ensemble de l’année.

Commentant les résultats 2017, Benoît Potier, Président-Directeur Général du groupe Air Liquide a déclaré :

« L’année 2017 marque une nouvelle étape pour le Groupe qui a intégré avec succès Airgas et qui prend une nouvelle dimension avec des ventes annuelles supérieures à 20 milliards d’euros.
Dans un environnement économique mondial plus favorable, toutes les activités Gaz & Services sont en croissance en 2017 et notamment l’Industriel Marchand, qui représente près de la moitié de notre chiffre d’affaires, et dont la reprise s’est confirmée trimestre après trimestre. Sur le plan géographique, la croissance est portée en particulier par les économies en développement, notamment la Chine, le bon niveau d’activité dans la zone Amériques, et les projets Grande Industrie au Moyen-Orient.
La performance opérationnelle du Groupe s’améliore avec de nouveaux gains d’efficacité élevés au niveau global et des synergies liées à Airgas en avance sur nos prévisions qui contribuent à l’augmentation de la marge opérationnelle et à la hausse du résultat net. Le bilan est solide : le niveau élevé de cash flow participe à la diminution significative de la dette de près de 2 milliards d’euros sur l’année.
Le Groupe peut aussi s’appuyer sur ses décisions d’investissements, notamment en faveur de l’innovation, qui s’élèvent au total à 2,6 milliards d’euros en 2017, ainsi que sur ses 2,1 milliards d’euros d’investissements industriels en cours d’exécution pour nourrir sa croissance future. Grâce à sa nouvelle dimension, à ses efforts de compétitivité et à ses initiatives lancées dans le cadre de son programme stratégique, le Groupe est bien positionné pour sa croissance future et son développement.
Ainsi, dans un environnement comparable, Air Liquide est confiant dans sa capacité à réaliser en 2018 une croissance du résultat net, calculée à change constant et hors éléments exceptionnels1 de 2017.
 »

1Exceptionnels de 2017 : éléments exceptionnels ayant un impact net positif sur le résultat net 2017 et sans effet sur la trésorerie.

Faits marquants 2017

  • Airgas totalement intégré, réalisation des synergies plus rapide que prévu.
  • Contrats long terme : acier (France et Benelux), énergie et chimie (Chine), chimie (Corée du Sud), pétrochimie (Oman), raffinage (Mexique), semi-conducteurs (Asie).
  • Gestion du portefeuille : cession des activités Air Liquide Welding et gaz réfrigérants d’Airgas, acquisitions dans la Santé (France, Japon, Colombie, Canada), revue stratégique des actifs.
  • Innovations et nouveaux marchés : centre d’opération et d'optimisation d’unités Grande Industrie (France, Chine), entrée sur le marché du biogaz en Norvège, stations de recharge en hydrogène pour la mobilité (Japon, Dubaï), lancement d’une offre e-santé en Europe.

Le chiffre d’affaires consolidé 2017 s’élève à 20 349 millions d’euros, soit une hausse de +12,2 % en données publiées par rapport à 2016. Il intègre une année complète des ventes d’Airgas. En données comparables2, le chiffre d’affaires du Groupe est en progression de +2,9 %. On note une accélération de la croissance comparable des ventes au 2ème semestre 2017 et en particulier au 4ème trimestre (+4,5 %). L’effet de change, positif au 1er semestre 2017, s’est inversé au 2ème semestre. Sur l’ensemble de l’année, l’effet de change est défavorable (-1,6 %). L’effet positif de l’énergie s’est atténué en cours d’année et ne contribue qu’à hauteur de +1,5 % en 2017.
Le chiffre d’affaires Gaz & Services 2017, qui s’établit à 19 642 millions d’euros, est en progression de +13,3 % en variation publiée par rapport à 2016, et en hausse de +3,5 % en données comparables. Il traduit une accélération des ventes sur la deuxième partie de l’année avec une croissance comparable du chiffre d’affaires au 4ème trimestre en hausse de +4,4 %.
Les économies en développement affichent une croissance solide avec un chiffre d’affaires Gaz & Services en progression de +8,1 % en données comparables sur l’ensemble de l’année 2017 et en hausse de +12,4 % au 4ème trimestre.
Au global, en 2017, toutes les activités Gaz & Services progressent en croissance comparable :

  • 2017 marque la reprise de l’Industriel Marchand avec une croissance de +3,8 %. Elle s’est confirmée trimestre après trimestre avec des ventes en hausse de +5,3 % au 4ème trimestre. En 2017, les ventes progressent dans toutes les régions et sont particulièrement vigoureuses dans les économies en développement. En Europe, la croissance est tirée par la hausse des volumes de liquides et de bouteilles, ainsi que par une activité particulièrement dynamique en Europe du Sud et de l’Est. En Amérique du Nord, la reprise se confirme avec une hausse aux Etats-Unis de la demande dans tous les segments de marché qui s’accélère au 4ème trimestre. Au Canada, les ventes sont portées par les secteurs de l’énergie et de la fabrication métallique. L’Asie-Pacifique bénéficie de la très forte croissance des ventes en Chine, en particulier au 2ème semestre. Au niveau mondial, l’effet prix de la Branche d’activité, positif en 2017 dans toutes les régions, s’élève à +1,3 % et a poursuivi son amélioration au 4ème trimestre.
  • La Grande Industrie affiche une croissance de +1,7 %, contrastée selon les régions. La demande reste forte en Amérique du Nord avec un rebond de l’activité aux Etats-Unis au 4ème trimestre après un 3ème trimestre marqué par des arrêts d’unités de clients liés aux ouragans. Les ventes en Europe sont en revanche en retrait en raison notamment de l’arrêt de nos opérations en Ukraine et d’un effet de comparaison défavorable lié à l’arrêt d’un contrat au 4ème trimestre 2016. Au niveau des produits, la demande dans la région est élevée en hydrogène tandis que les volumes en oxygène sont stables en 2017. L’Asie-Pacifique est portée principalement par les démarrages et les montées en puissance d’unités de production en Chine. Quant au Moyen-Orient, le site de production d’hydrogène de Yanbu en Arabie Saoudite, qui tourne à pleine capacité, apporte une contribution significative à la croissance de la Branche d’activité dans cette région. Enfin, on note fin décembre 2017 le démarrage en Afrique du Sud de la plus grande unité de production d’oxygène au monde.
  • L’Electronique, en croissance de +3,8 % en 2017, enregistre au 2ème semestre une croissance vigoureuse (+7,3 %). Sur l’ensemble de l’année, la croissance est portée par des ventes de gaz vecteurs solides et par une demande toujours forte pour les matériaux avancés dont les ventes progressent de plus de +20 %. La croissance de l’Electronique est également fortement soutenue par l’Asie et en particulier la Chine qui bénéficie d’une demande dynamique se traduisant notamment par de nouvelles signatures de contrats. Enfin, on note au global au 4ème trimestre que toutes les lignes de produits sont en croissance et que les ventes d’équipements et installations sont élevées.
  • La Santé, qui progresse de +5,0 %, est solide, malgré une pression sur les prix toujours élevée en Europe. Au global, toutes les activités sont en croissance. De même toutes les régions progressent et en particulier les économies en développement, notamment en Asie et en Amérique Latine. La demande pour les prestations de santé à domicile demeure élevée, notamment pour l'assistance aux patients diabétiques. Les ventes d’ingrédients de spécialité sont solides et celles d’équipements médicaux vigoureuses. Enfin, la Branche d’activité poursuit sa stratégie d’acquisitions ciblées comme l'illustrent les opérations réalisées en France, au Japon, au Canada ou encore en Colombie en 2017.

Le chiffre d’affaires de l’Ingénierie & Construction, qui s’élève à 335 millions d’euros, est en baisse (-28,1 %) en données comparables par rapport à 2016, conséquence du faible niveau des prises de commandes en 2016. L’Ingénierie & Construction se stabilise au 4ème trimestre 2017 avec une progression des ventes de +3,0 %. Enfin, les prises de commandes cumulées de 2017, qui atteignent 730 millions d’euros, s’améliorent nettement par rapport à 2016.

Le chiffre d’affaires Marchés Globaux & Technologies s’établit à 372 millions d’euros, en progression de +13,9 % en données comparables. La croissance est portée principalement par les secteurs du biogaz, du maritime et du spatial. Par ailleurs, les projets dans le domaine de l’hydrogène énergie pour la mobilité s’accélèrent.

 

Le Groupe poursuit ses efforts de compétitivité. Les gains d’efficacité opérationnelle récurrents en 2017, qui atteignent 323 millions d’euros, résultent pour une grande part de projets industriels et de projets liés aux achats. C’est un niveau élevé en ligne avec l’objectif de plus de 300 millions d’euros en moyenne par an du programme NEOS. Les synergies de coûts liées à Airgas, complètement intégré en 2017, sont réalisées plus rapidement que prévu. Ainsi, fin 2017, le montant cumulé des synergies depuis l'acquisition s'élève à 215 millions de dollars américains, contre 175 millions de dollars annoncés initialement en 2016. Pour rappel, Air Liquide prévoit de réaliser au total plus de 300 millions de dollars américains de synergies avec Airgas à fin 2019.

Le résultat opérationnel courant est en hausse publiée de +11,2 % à 3 364 millions d’euros. La marge opérationnelle du Groupe à 16,5 % s’améliore de +70 points de base par rapport à 2016 ajusté et hors effet énergie. Le résultat net (Part du Groupe) s’établit à 2 200 millions d’euros, en hausse de +19,3 %. Hors les éléments exceptionnels liés à la revue stratégique des actifs et l’impact de la réforme fiscale américaine qui sont sans effet sur la trésorerie, le résultat net s’établit à 2 029 millions d’euros, en hausse de +10,0 %. C’est cette valeur qui servira de référence pour l’évaluation de la performance 2018.

La capacité d’autofinancement après variation du Besoin en Fonds de Roulement s'élève à 4 254 millions d’euros, en progression de +15,1 % par rapport à 2016. Ce niveau de cash flow élevé contribue à la réduction de près de 2 milliards d’euros de la dette nette qui s’établit désormais à 13 371 millions d’euros à fin décembre 2017. Le ratio d’endettement sur capitaux propres décroît à 80 % à fin 2017, contre 90 % à fin 2016.

La rentabilité des capitaux employés après impôts (ROCE) s'établit à 8,2 %, en amélioration par rapport à 2016. En excluant du résultat net de 2017 l’impact des éléments exceptionnels et de la réforme fiscale américaine qui sont sans effet sur la trésorerie, le ROCE s’établit à 7,7 %, en amélioration par rapport au ROCE 2016 ajusté (6,9 %). L’objectif du Groupe dans le cadre de son programme NEOS est d’atteindre à nouveau un ROCE supérieur à 10% d’ici 2021/2022.

 

Le Conseil d’Administration d’Air Liquide, qui s’est réuni le 14 février 2018, a arrêté les comptes audités de l’exercice 2017. Un rapport avec une certification sans réserve est en cours d’émission par les Commissaires aux comptes.

Le Conseil d’Administration proposera, à la prochaine Assemblée Générale des Actionnaires, le versement d’un dividende de 2,65 euros par action, en progression de +12,4 % compte tenu de l’attribution en octobre 2017 d’une action gratuite pour dix détenues. Le dividende sera détaché le 28 mai 2018 et mis en paiement le 30 mai 2018.

Le Conseil a également approuvé les projets de résolutions qui seront soumis à l’Assemblée Générale le 16 mai 2018, dont notamment les propositions de renouvellement, pour une durée de quatre ans, des mandats d’administrateurs de :

  • Monsieur Benoît Potier, membre du Conseil d'Administration de la Société depuis 2000 et Président-Directeur Général depuis 2006. Le Conseil d’Administration a confirmé son intention de renouveler Monsieur Potier dans ses fonctions de Président-Directeur Général lors de la réunion devant se tenir à l’issue de l’Assemblée Générale.
  • Monsieur Jean-Paul Agon, membre du Conseil d'Administration de la Société depuis 2010. Le Conseil a confirmé son intention de le renouveler en qualité d’Administrateur référent ;
  • Madame Sin Leng Low, membre du Conseil d'Administration de la Société depuis 2014 ;
  • Madame Annette Winkler, membre du Conseil d'Administration de la Société depuis 2014.

A l’issue de l’Assemblée Générale du 16 mai 2018, le Conseil d'Administration serait ainsi composé de 12 membres, dont 11 élus et un administrateur salarié (Monsieur Philippe Dubrulle ayant été reconduit dans cette fonction pour une durée de 4 ans par le Comité de Groupe France). Le Conseil comprendrait sept hommes et cinq femmes. Il serait composé de six administrateurs de nationalité étrangère.

En outre, le Conseil a arrêté la rémunération des dirigeants pour 2017 et 2018 dont le détail sera publié sur le site internet d’Air Liquide. Conformément à la loi Sapin 2, l’Assemblée Générale des Actionnaires est invitée à statuer sur les éléments de rémunération 2017 des dirigeants, s’appliquant à Monsieur Benoît Potier et à Monsieur Pierre Dufour (dont le mandat de Directeur général délégué a pris fin le 3 mai 2017). Il sera également demandé aux actionnaires d’approuver les principes et les critères de détermination de la rémunération du Président-Directeur Général, applicables à compter de 2018.

2Variation comparable par rapport aux ventes 2016 ajustées, hors effets de périmètre significatif, de change et d’énergie.

Télécharger le document

Événement