Diabète : contribuer à réinventer le parcours de soins pour faciliter la vie des patients

Publié le 22 juin 2022

8 mins

Premier acteur en Europe de l’accompagnement des personnes vivant avec le diabète, Air Liquide Healthcare vise à améliorer leur qualité de vie et le contrôle de leur maladie, à travers de nouveaux outils, des technologies innovantes et une réflexion continue sur les parcours de soins personnalisés. Une approche inédite, centrée sur le patient et ses besoins, afin de l’aider à se libérer, au quotidien, du poids de sa maladie.

Une maladie, des millions de personnes

Caractérisé par un excès de sucre dans le sang (hyperglycémie), le diabète se divise en deux principaux types : le type 1, lié à une absence de sécrétion d'insuline par l’organisme et le type 2, plus fréquent, avec une apparition progressive favorisée par la sédentarité et une alimentation trop riche. Dans le monde, 537 millions de personnes diabétiques1 vivent un quotidien différent, entre traitement, surveillance de la glycémie, régime alimentaire adapté, activité physique, etc. Le diabète est en effet une maladie chronique qui demande l’équilibre de la glycémie, au risque d’entraîner des complications par l’altération des petits vaisseaux. Cela touche les nerfs, la rétine, les reins. Les gros vaisseaux peuvent être également touchés, cela peut provoquer  des infarctus du myocarde, des accidents vasculaires cérébraux ou des atteintes des membres inférieurs.

Des complications évitables, mais malheureusement encore trop fréquentes : elles représentent en Europe 75 % des dépenses de soins1 liées au diabète ! Un chiffre qui souligne le besoin encore très fort de coordination et d’échange entre toutes les parties prenantes : diabétologues en ville et à l'hôpital et autres spécialistes, médecins généralistes, infirmiers et paramédicaux, fabricants de dispositifs, prestataires de santé, patients et leur famille, associations… Les lecteurs de glycémie en continu, les pompes à insuline et toute la recherche autour des données et de l’intelligence artificielle, permettent par exemple d’automatiser en grande partie l’insulinothérapie en continu et facilitent ainsi le quotidien des patients.

Un accompagnement innovant et personnalisé

Pourtant, comme l’explique Samuel Chevalier, Directeur du Programme Diabète d’Air Liquide Healthcare, « ces innovations ne peuvent délivrer tous les résultats attendus qu’avec un support personnalisé à chaque fois qu’il est nécessaire. Ce sont aux dispositifs médicaux de s’inclure dans le quotidien des patients, pas l’inverse. Ils doivent aussi faciliter le travail des soignants, qui ont besoin d’être formés pour prendre en main ces nouveaux outils. Sans oublier la nécessité de faire évoluer le système de santé pour encourager de nouveaux parcours de soins autour de ces dispositifs. »

 

 

En plus de son soutien aux projets les plus prometteurs et de son rôle clé dans l’accès aux innovations, Air Liquide Healthcare bénéficie à travers son engagement auprès des patients d’une position privilégiée pour renforcer leur engagement et leur motivation. « Pour avoir un réel impact, insiste Samuel Chevalier, il faut comprendre les patients dans toute leur diversité. Certains ont une maladie contrôlée, d’autres non. Leur relation avec les soignants n’est pas la même, leur appétence pour les outils numériques non plus. Sans oublier bien sûr leur environnement social ». Ateliers patients, plateforme d’information dédiée, accès aux experts ou encore formation aux dispositifs médicaux, Air Liquide propose ainsi toute une série d’outils pour faciliter la gestion au quotidien de la maladie, tout en encourageant la responsabilisation des patients. Sa filiale française Dinno Santé, par exemple, propose en partenariat avec l’association Aide aux Jeunes Diabétiques, une application conçue comme un jeu pour aider les enfants entre 8 et 12 ans à mieux comprendre le diabète.

Une prise en charge réinventée

En donnant ainsi à chaque patient une réponse individualisée, Air Liquide Healthcare fonde son approche sur la valeur en santé. « Aujourd'hui, les personnes diabétiques en Europe voient leurs soignants à une fréquence similaire. Toutefois, identifier les besoins de chaque patient et leur proposer une prise en charge sur mesure nous permettraient ainsi qu’aux médecins d'accorder plus de temps aux situations à risque et de prévenir ainsi davantage les complications », souligne Samuel Chevalier. « En utilisant les données auxquelles nous avons accès, nous pouvons co-construire avec le patient un parcours de soins personnalisé. » Une prise en charge qui vise à améliorer leur adhésion au traitement, à réduire le risque de complications et d'hospitalisation pour aider finalement les personnes diabétiques à mieux vivre avec la maladie. Cette approche intégrée porte en outre un potentiel important de gain de temps et d'efficience pour les professionnels de santé et d'économies pour le système de santé.

Innover dans les soins du diabète
Dans son rapport 2022, la Fédération internationale du diabète, qui rassemble plus de 230 associations dans 170 pays, alerte sur la prévalence grandissante de la maladie en Europe et les coûts qu’elle engendre. Le diabète devrait toucher, à l’horizon 2030, 67 millions de patients en Europe, contre 61 millions en 20211. Face à ce défi aussi bien médical qu’économique, l'autonomisation des patients est citée comme une clé pour améliorer leur traitement, tout en renforçant la relation avec et entre les soignants. « Les nouvelles approches dans ce domaine se concentrent sur trois aspects : améliorer l'engagement et la motivation en renforçant l'accès aux connaissances et aux informations ; soutenir l'autogestion grâce aux outils numériques et aux applications ; et apporter un soutien psychologique grâce aux interactions entre pairs », indique le rapport. Des approches novatrices qui créent de la valeur pour les patients émergent et toute la communauté du diabète appelle maintenant les systèmes de santé nationaux et les décideurs à investir dans l'innovation pour que les personnes vivant avec le diabète aient la meilleure vie possible.
1. International Diabetes Federation Atlas 2021.