Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche et Développement

View

Électronique

View

Ingénierie & Construction

View

Grands projets

View

Energy Observer

Le premier navire hydrogène autour du monde

Puiser l’énergie dans la nature, sans l’abîmer ou la gaspiller, telle est la vision du futur portée par l’équipe d’Energy Observer, ce catamaran propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables. Engagé depuis plus de 20 ans dans le développement de l’énergie hydrogène, notamment pour la mobilité, Air Liquide soutient ce projet scientifique et technologique qui témoigne du rôle de l’hydrogène dans la transition énergétique.

6 ans

autour du monde

50

pays visités

101

escales prévues

Une aventure humaine, scientifique et technologique

Energy Observer, projet initié par son capitaine Victorien Erussard et l’explorateur Jérôme Delafosse, se lance dans un tour du monde de 6 années (2017 à 2022) à travers 50 pays et ponctué de 101 escales avec pour défi majeur l’autonomie du navire grâce à un mix d’énergies propres et renouvelables et la production d’hydrogène décarboné directement à bord.

La mission d’Energy Observer repose sur trois axes :

  • Tester, éprouver et optimiser les technologies embarquées en milieu extrême pour permettre leur application en milieu terrestre
  • Aller chercher les solutions durables, là où elles se trouvent et participer à leur déploiement
  • Démontrer au grand public, aux collectivités locales et aux entreprises que la transition énergétique est possible
Energy Observer au Salon Viva Technologies

Témoignage

« Il n’y a pas une solution miracle pour lutter contre le réchauffement climatique : il y a des solutions, que nous devons apprendre à faire fonctionner entre elles. »

Victorien Erussard , Capitaine du Energy Observer

En savoir plus

C’est ce que nous faisons avec Energy Observer : faire collaborer les énergies de la nature, mais aussi de notre société, en réunissant autour de ce bateau, les savoir-faire des entreprises, des laboratoires, des start-up et des institutions.

Fermer

L’hydrogène, source d’énergie vertueuse

La particularité d’Energy Observer, véritable laboratoire flottant, est de fonctionner avec un mix d’énergies renouvelables : l’éolien, le solaire et l’hydrogène produit à partir de l’eau de mer.

C’est ainsi que l’on trouve à bord :

  • un propulseur éolien avec les ailes Oceanwings®
  • des panneaux solaires bifaciaux et thermomoulés sur plus de 140 m2 de surface
  • une chaîne complète de production d'hydrogène

Grâce à ces énergies, pour la première fois, l’eau de mer est transformée en hydrogène.

L’hydrogène, vecteur d’énergie, permet de pallier l’intermittence des énergies renouvelables

Les deux flotteurs du catamaran font office de locaux techniques et intègrent toute la chaîne de production d'hydrogène. Un système permet de prélever l’eau de mer, de la désaliniser et de la désioniser. Une fois purifiée, la molécule d’eau est cassée pour obtenir de l’hydrogène qui est ensuite comprimé. Enfin une pile à combustible transforme la molécule en électricité et en chaleur au gré des besoins.

L’ensemble de ce processus ne génère aucune émission de gaz à effet de serre ni de particules fines.L’efficacité et les performances de cette chaîne hydrogène complète en milieu marin (et donc potentiellement hostile) permettra de valider son application et son développement dans d’autres applications à grande échelle, maritimes ou terrestres, mobiles comme stationnaires.

Stockage de l'énergie

Energy Observer dispose d'un stockage court terme grâce à un parc de batteries Li-Ion et un stockage long terme grâce à 8 réservoirs d’hydrogène. Ces réservoirs d'une capacité de 332 litres permettent de stocker un total de 62 kg d’hydrogène, soit l’équivalent en énergie de 230 litres d’essence. Ce volume représente une énergie globale nette stockée de 1 MWh. Après avoir envisagé de loger ce volume conséquent dans les coques du catamaran, les ingénieurs ont finalement réparti les bonbonnes dans des coffres extérieurs sur chaque aile. Ce choix garantit leur étanchéité face aux embruns, limite le confinement et facilite la manutention en cas d’entretien. Il a nécessité des calculs poussés de répartition des charges ainsi qu‘un design spécifique de supports adaptés aux bouteilles.

Témoignage

« Ce bateau résume ce que l’hydrogène est censé apporter à la construction d’un univers énergétique autonome : la capacité à gérer les écarts entre production et besoin. Et restituer ces écarts sous forme d’énergie électrique de manière intelligente. »

Pierre-Etienne Franc , Directeur des marchés avancés et technologiques d'Air Liquide

En savoir plus

Energy Observer concentre toutes les technologies clés pour passer à un système énergétique hydrogène : électrolyse qui casse la molécule d’eau, pile à combustible qui restitue l’énergie sous forme d’électricité et de chaleur, et enfin toutes les modalités de stockage.

Fermer

Air Liquide partenaire

Air Liquide maîtrise l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement en hydrogène, de la production au stockage, à la distribution et au développement d’applications pour les utilisateurs finaux, contribuant ainsi à la généralisation de l’utilisation de l’hydrogène comme énergie propre.

Avec sa démarche Blue Hydrogen, Air Liquide s’oriente progressivement vers une production d’hydrogène décarbonée et s’engage à produire au moins 50 % de l’hydrogène nécessaire à ces applications sans rejet de dioxyde de carbone d’ici à 2020 en combinant l’utilisation des énergies renouvelables, l’électrolyse de l’eau et le reformage de biogaz, et l’usage des technologies de captage et de valorisation du CO2 émis lors de la production d’hydrogène à partir de gaz naturel.

Le soutien à Energy Observer illustre également la volonté du Groupe de contribuer à un monde plus durable.

Site officiel d'Energy Observer

Suivez la position d’Energy Observer en temps réel

Photos sur cette page : © Energy Observer - Jérémy Bidon, Amélie Conty, Marta Sostres et Antoine Drancey 

Energy Observer sur Twitter

En voir plus

Article publié le 14 novembre 2017