Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche & Développement

Ouvert

Électronique

Ouvert

Ingénierie & Construction

Ouvert

Grands projets

Ouvert

Agir pour le climat

La transition climatique et énergétique ne se fera pas sans une transformation profonde des industries et des modes de consommation. Chez Air Liquide, nous servons une grande diversité de marchés industriels. Nous travaillons depuis longtemps à concilier croissance et respect de l’environnement en développant des technologies innovantes. Il y a deux ans, nous nous sommes fixé les Objectifs climat les plus ambitieux de notre secteur pour réinventer avec nos clients et nos partenaires des solutions industrielles durables. Et contribuer ainsi au développement d’une société bas carbone.

Le climat, au coeur de la stratégie d’Air Liquide 

Le réchauffement climatique est au centre des préoccupations sociétales et économiques. Nous nous situons à un moment décisif pour réussir la transition énergétique. Alors que, partout dans le monde, décideurs politiques, entreprises et investisseurs travaillent à la relance économique, une opportunité s’ouvre de changer radicalement la donne et de s’interroger sur les modèles de croissance que nous souhaitons pour demain.

Chez Air Liquide, nous travaillons depuis longtemps à limiter notre propre empreinte environnementale et celle de nos clients. Nous puisons dans notre capacité d’innovation pour inventer des solutions plus durables. 

Nous menons ainsi des actions ambitieuses pour réduire l’intensité carbone de nos activités de 30 % d’ici à 2025(1), notamment par la signature de contrats d’achat à long terme d’électricité renouvelable pour alimenter nos sites de production – comme au Texas ou, plus récemment, en Espagne – ou en améliorant l’efficacité énergétique de nos usines. En parallèle, nous multiplions les initiatives innovantes pour accompagner l’industrie vers des solutions plus propres. En Afrique du Sud, le Groupe vient d’acquérir le plus grand site de production d’oxygène au monde, avec pour ambition d’en réduire les émissions de CO2 de 30 à 40% d’ici à 2030. Dans la sidérurgie, nous menons un projet avec ArcelorMittal en Belgique pour capturer les émissions de carbone générées par la production d’acier et les recycler en bioéthanol. Autre exemple : dans le transport maritime, notre solution Turbo-Brayton permet de reliquéfier les évaporations de gaz naturel sur les méthaniers et de limiter ainsi les émissions de ce gaz à effet de serre.

100 M€ consacrés chaque année à la réduction des émissions de CO2 de nos produits ou de ceux de nos clients

Partout, nous recherchons l’innovation utile et responsable, celle qui ouvre à la fois de nouvelles voies au service d’une société bas carbone et de nouveaux marchés pour la croissance de demain.

Témoignage
David Meneses

Directeur développement durable d'Air Liquide

« Pour agir efficacement, nous avons besoin de fédérer toutes les énergies. »

« Notre Groupe s’est fixé des Objectifs climat ambitieux. Ils s’inscrivent dans une approche globale. Non seulement nous agissons pour réduire notre propre empreinte carbone, mais nous accompagnons nos clients dans cette même démarche, tout en contribuant plus largement au développement d’une société bas carbone. 

Notre expertise et notre capacité d’innovation sont nos principaux atouts pour atteindre ces objectifs. Acteurs au quotidien de notre ambition bas carbone, nos collaborateurs jouent un rôle central dans le déploiement de ces objectifs. Pour suivre leur réalisation et diffuser les bonnes pratiques, nous avons fédéré un réseau interne qui s’appuie, dans chaque entité, sur des Climate Champions(2) et sur des Climate Ambassadors(1). Les premiers sont chargés de la mise en oeuvre des Objectifs climat. Les seconds, des collaborateurs tous volontaires, mènent des initiatives environnementales(2) à l’échelon local.

Nous pouvons aussi compter sur nos parties prenantes pour accélérer la transition énergétique. Avec nos clients, nous co-construisons des solutions pour rendre l’industrie plus performante et responsable. Par ailleurs, nous multiplions les alliances à l’échelle internationale ou locale pour faire émerger de nouveaux marchés dans lesquels nous sommes particulièrement investis, tels que le biométhane et l’énergie hydrogène. Nous en sommes convaincus, c’est par cette énergie collective que nous accomplirons les plus grandes avancées pour développer une société bas carbone. »

(1) Champions Climat et Ambassadeurs Climat.
(2) Élimination des déchets, installation de panneaux solaires, plantation d’arbres…

L’hydrogène, solution incontournable de la transition énergétique 

Le développement de l ’énergie hydrogène est l’une de ces voies. En 50 ans, Air Liquide a développé une expertise unique dans la maîtrise de toute la chaîne de valeur de l’hydrogène (production, stockage, distribution et développement de nouveaux usages). 

Le Groupe est convaincu que cette molécule est l’un des leviers indispensables pour décarboner certaines activités industrielles encore dépendantes des énergies fossiles. Son principal avantage : l’hydrogène ne génère aucune pollution lors de son utilisation. Il peut être produit à partir d’énergies renouvelables, être stocké durablement puis être retransformé en électricité et pallier ainsi l’intermittence de ces mêmes énergies. 

Généraliser l’utilisation de l’hydrogène comme vecteur d’énergie propre est donc l’une des priorités que s’est fixées Air Liquide. Une ambition partagée par les pouvoirs publics, comme en témoignent les plans de relance récents de différents pays, ou encore la création par la Commission européenne d’une alliance pour l’hydrogène propre(2) en juillet 2020. Tous font le même constat : un investissement massif dans cette énergie est impératif pour atteindre l’objectif de neutralité carbone en 2050(3)

Voitures, bus, trains, ferries ou même avions : l’énergie hydrogène est l’une des solutions pour une mobilité propre, et Air Liquide poursuit ses investissements dans le domaine. Outre le déploiement de stations pour véhicules légers, notamment en Europe, au Japon, en Corée du Sud ou en Californie, Air Liquide mise sur le segment des poids lourds. En France, par exemple, le Groupe prévoit de construire la première station hydrogène haute pression d’Europe, située à Fos-sur-Mer, qui alimentera dès 2022 des camions longue distance. Le Groupe a également annoncé en juillet la création d’une alliance avec le port de Rotterdam, pour favoriser le déploiement de camions à hydrogène.

100% de l'hydrogène produit par Air Liquide pour le marché de la mobilité sera bas carbone à l'horizon 2030

L’hydrogène a aussi un rôle à jouer dans le développement d’une industrie bas carbone. Cette molécule, déjà utilisée depuis longtemps, trouve aujourd’hui de nouvelles applications vertueuses, par exemple dans le secteur de l’acier. Sur le site thyssenkrupp de Duisbourg, en Allemagne, l’hydrogène fourni par Air Liquide remplace ainsi en partie le charbon utilisé dans les hauts-fourneaux. À la clé, jusqu’à 20 % de réduction des émissions de CO2 liées au processus de production d’acier. 

Par ailleurs, le Groupe participe activement à plusieurs projets d’envergure dans le domaine de la mobilité propre aux côtés d’industriels et d’institutions internationales. Une mobilisation globale nécessaire pour favoriser l’émergence d’une économie mondiale de l’hydrogène et relever ainsi le défi de la transition énergétique. 

Témoignage
Pierre-Étienne Franc

Directeur de l'activité mondiale énergie hydrogène d'Air Liquide

« Nous sommes à l’aube d’un changement systémique dans lequel l’hydrogène jouera un rôle fondamental. »

« Pour contribuer à un avenir bas carbone, Air Liquide mise sur l’hydrogène, qui pourrait représenter 18 % de la consommation d’énergie dans le monde en 2050*. Cette molécule est aujourd’hui reconnue comme une solution clé pour réduire les émissions de carbone de nombreux secteurs : industrie lourde, transport, réseaux de chauffage urbain, centres de données… 

Le potentiel de l’hydrogène est donc immense. Nous œuvrons à le déployer à grande échelle pour en faire une alternative énergétique au service d’une société bas carbone. Au Canada, par exemple, nous démarrons le plus grand électrolyseur à membrane du monde pour la production d’hydrogène décarboné destiné notamment au marché nord-américain de la mobilité.

Par ailleurs, Air Liquide joue un rôle moteur de promotion de l’hydrogène dans une dynamique collective où se rejoignent des industriels, des États et des institutions internationales. Le Groupe est à l’origine de plusieurs initiatives internationales telles que le Conseil de l’Hydrogène, qui regroupe près de 100 dirigeants de grandes entreprises de l’énergie, des transports et de l’industrie, ainsi que des sociétés d’investissement. Il développe également des partenariats public-privé, comme en Corée du Sud ou en Californie, pour apporter des solutions collaboratives permettant de changer d’échelle sur des réseaux de distribution et de faire ainsi de l’hydrogène une réalité concrète à l’échelle de la planète. »

* Étude McKinsey pour l’Hydrogen Council, Path to hydrogen competitiveness, a cost perspective. (« Vers un hydrogène compétitif : prévision des coûts »), 2020.

(1) Sur la base des émissions de 2015. 
(2) European Clean Hydrogen Alliance. 
(3) Objectif énoncé par la Commission européenne en novembre 2018 dans sa stratégie « A clean planet for all ».

Article publié le 20 octobre 2020