Aller au contenu principal

Dividende

Le dividende en quatre questions

Le dividende correspond à la part du résultat net du Groupe distribuée aux actionnaires. Chez Air Liquide, cette part représente plus de 50 % de notre résultat net. Une proportion qui témoigne de notre volonté d’associer nos actionnaires aux fruits de notre croissance.

Le dividende : quelle progression chez Air Liquide ?

Le dividende1 versé à nos actionnaires a connu une croissance annuelle de + 8,2 % sur les 30 dernières années2 (1986 à 2016).

1 Ajusté pour tenir compte de la division du nominal en 2007, des attributions d’actions gratuites et d’un facteur de 0,974 reflétant la valeur des droits préférentiels de souscription suite à l’augmentation de capital réalisée en octobre 2016.
2 Données calculées sur 30 ans selon les normes comptables en vigueur.

Dividende Air Liquide

Comment le dividende est-il versé ?

Le montant du dividende est soumis à l’approbation des actionnaires, lors de l’Assemblée générale. En 2017, le montant du dividende s'élève à 2,60 € par action. Une fois approuvé, il est automatiquement versé sur votre compte bancaire, sans aucune démarche nécessaire de votre part.

Seule différence : si vous êtes actionnaire au nominatif administré ou au porteur, le dividende est tout d’abord versé à votre banque, laquelle le crédite, à son tour, sur votre compte.

Quand le dividende est-il versé en 2017 ?

  • 12 mai : dernier jour pour l'exécution d'un ordre d'achat pour que les actions ainsi acquises bénéficient du dividende au titre de l'exercice 2016
  • 15 mai : détachement du coupon, le cours d'ouverture de ce jour est minoré du montant du dividende
  • 17 mai : mise en paiement du dividende

Quelle fiscalité pour votre dividende ?

Résidents fiscaux français

L'imposition du dividende s'opère en deux temps.

Au moment du paiement de votre dividende en mai 2017, deux prélèvements à la source sont effectués sur le montant de votre dividende brut :

  • 15,5 % au titre des prélèvements sociaux
  • 21 % au titre de l’acompte d’impôt sur le revenu, sauf si vous bénéficiez de la dispense (voir ci-dessous)

Au moment du paiement en 2017 de votre impôt sur le revenu 2016, un abattement annuel de 40 % non plafonné est appliqué sur votre dividende brut. Votre base d’imposition est donc égale à 60 % du dividende brut, après déduction éventuelle des droits de garde. Cette base d’imposition est ensuite soumise à l’impôt sur le revenu selon le barème progressif. L’acompte d’impôt de 21 % qui a été éventuellement prélevé au moment du paiement des dividendes vient automatiquement en diminution de votre impôt.

Conditions pour bénéficier de la dispense d'acompte de 21 % sur les dividendes à percevoir en 20181

Le revenu fiscal de référence mentionné sur votre avis d’imposition reçu en 2017 doit être inférieur à 50 000 € si vous êtes une personne seule, ou 75 000 € si vous êtes soumis à une imposition commune. Dans ce cas, vous pouvez transmettre avant le 30 novembre 2017 une attestation sur l’honneur à votre établissement financier si vous êtes actionnaire au nominatif administré ou au porteur, ou au Service actionnaires d’Air Liquide si vous êtes actionnaire au nominatif pur. Passé ce délai, 21 % du montant du dividende brut seront automatiquement retenus lors du paiement. Conformément à la loi, cette attestation est à renouveler tous les ans.

1 Sous réserve de non-modification par une loi de Finances.

Résidents fiscaux hors de France

Imposition en France des dividendes pour les résidents fiscaux hors de France.

Un taux de droit commun égal à au moins 30 % est retenu lors du paiement du dividende par votre teneur de compte (le Service actionnaires pour les titres Air Liquide détenus au nominatif pur, votre établissement financier pour les titres Air Liquide détenus au nominatif administré ou au porteur). Cependant, dans la plupart des cas, une convention fiscale2 est signée entre la France et votre pays de résidence. Elle a pour objet notamment de fixer un taux forfaitaire d’imposition réduit de vos dividendes.

Pour en bénéficier, vous devez envoyer avant mi-avril à votre teneur de compte le formulaire 50003 (correspondant à la demande d’application du taux retenu par la convention) complété et dûment signé par l’administration fiscale de votre lieu de résidence. Ce formulaire est à adresser tous les ans à votre teneur de compte. Dans le cas contraire, le taux de droit commun sera appliqué lors du paiement du dividende.

2Convention fiscale : traité entre deux pays visant à éviter la double imposition des non-résidents.
3 Formulaire Cerfa n° 12816*01-02

Le dividende - Fiche pratique

Fiche pratique - Le dividende

PDF - 620.07 Ko