ALIAD : contribuer au développement des start-up

Publié le 13 janvier 2022

Créé en 2013, ALIAD (Air Liquide Venture Capital) a pour objectif de prendre des participations minoritaires dans des start-up innovantes dans trois secteurs : la transition énergétique, la santé et le numérique. ALIAD se positionne sur les technologies du futur en accompagnant les start-up dans leur développement. Ces investissements s'accompagnent d'accords technologiques et/ou commerciaux entre ces entreprises et les entités du groupe Air Liquide.

Élargir notre champ des possibles

Chaque investissement est une nouvelle histoire pour Air Liquide et contribue à développer de nouveaux marchés et de nouvelles offres pour nos clients, soutenant ainsi notre ambition et notre vision long terme. Ces partenariats avec des start-up élargissent notre champ des possibles, permettant au Groupe de travailler avec un écosystème et une culture de travail différents. Fort de son expérience de près de 10 ans, ALIAD est un acteur reconnu du monde du capital-risque, avec un modèle économique et financier efficace, et réaffirme son ambition de jouer son rôle pour soutenir Air Liquide au-delà des frontières traditionnelles via l'innovation et un accent clair sur les technologies propres.

Depuis sa création en 2013, ALIAD a investi dans plus de 35 start-up. Parmi les success stories du fonds, Waga Energy et Inpria sont deux exemples de la valeur qu'Air Liquide crée avec les start-up via des investissements en capital-risque.

Waga Energy : une start-up soutenue par ALIAD arrive sur le marché réglementé d'Euronext

En 2015, trois ingénieurs du groupe Air Liquide décident de lancer Waga Energy. En tant que branche Capital Risque du Groupe, ALIAD a investi dans Waga Energy la même année et soutient depuis lors la start-up dans le développement de sa technologie d'épuration du biogaz, un marché susceptible de contribuer à la réduction des gaz à effet de serre dans une échelle de 30 à 90 %. Depuis, Waga Energy s'est imposé comme un spécialiste de la valorisation des gaz de décharge sous forme de biogaz. Entreprise innovante par nature, Waga Energy a développé une technologie d'épuration reconnue sur le marché, combinant la filtration membranaire et la distillation cryogénique. Waga Energy investit, construit et exploite ses unités d'épuration appelées WAGABOX® dans le cadre de partenariats à long terme avec des opérateurs de sites de stockage et des fournisseurs d'énergie.

 

Le 26 octobre 2021, Waga Energy a annoncé le succès de son introduction en bourse sur le marché réglementé d'Euronext à Paris. Cette étape récompense les efforts de Waga Energy pour innover et industrialiser une solution qui contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, sur un marché du biogaz complémentaire de l'offre d'Air Liquide.

« L'histoire de Waga illustre parfaitement l'objectif d'ALIAD : développer des innovations et accompagner des start-up vers l'industrialisation de nouvelles offres de technologies vertes. Nous sommes très fiers de ce qui a été accompli pour le bien de l'environnement ! » explique Vincent Brillault, Directeur Général d'ALIAD.

INPRIA, un succès dans la course à la miniaturisation dans l'industrie électronique

Inpria a été fondée en 2007 en tant que spin-out du département de chimie de l'université d'État de l'Oregon. Grâce à une sélectivité de gravure inégalée, les produits d'Inpria permettent un processus plus efficace pour la lithographie dans l'ultraviolet extrême. Il s'agit d'un procédé utilisé pour fabriquer la dernière génération de puces à semi-conducteurs logiques et à mémoire haute performance. Inpria a récemment mis en service un site de fabrication à haut rendement, fruit d'un travail mené par une équipe diversifiée forte de décennies d'expérience dans l'industrie des semi-conducteurs.

Avec le soutien de l'activité Electronique d'Air Liquide, ALIAD est investisseur dans INPRIA depuis 2015, aux côtés d'acteurs majeurs de l'électronique tels que Samsung, Intel, Applied Materials, JSR, Taiwan Semiconductor Manufacturing Corporation (TSMC) ou SK hynix. Inpria s'est également associé à Air Liquide Advanced Materials (ALAM), pour la mise à l'échelle de son procédé de fabrication de matériaux.

Inpria a atteint des étapes commerciales et techniques importantes avec de plusieurs clients de premier plan, ce qui a convaincu JSR d'acquérir la société en septembre 2021. JSR, l'un des principaux fournisseurs de produits chimiques photorésistants pour l'industrie des semi-conducteurs, était déjà un actionnaire minoritaire d'INPRIA avant l'acquisition.

« Par ce partenariat, Air Liquide démontre une fois de plus son intérêt envers les nouvelles technologies et dans un domaine où le Groupe a une position forte : l'électronique et la fourniture de molécules avancées permettant de concevoir l'infiniment petit », conclut Vincent Brillault.