Aller au contenu principal

Spatial

Plus de 50 ans au service de la conquête spatiale

Le spatial est une industrie de pointe par excellence. Ses frontières technologiques nécessitent d’être toujours repoussées, tout en garantissant une autonomie maximale et une fiabilité totale des équipements. Grâce à son expertise unique en cryogénie, Air Liquide est un acteur majeur dans le domaine de l’exploration spatiale depuis plus de 50 ans et participe aux plus grands projets internationaux : le programme européen Ariane, les satellites (Herschel, Planck, MeteoSat Third Generation notamment), la station spatiale internationale (système réfrigérant MELFI).

De la cryogénie à la conquête de l’espace

En véritable acteur et partenaire de la communauté scientifique, Air Liquide travaille en permanence sur le développement et l’optimisation d’équipements cryogéniques. L’accompagnement de la filière spatiale se fait tant au niveau de la réalisation des réservoirs et des équipements cryotechniques qu’au niveau de la production des gaz industriels et de la fourniture de services associés.

Depuis les pas de tir

Air Liquide est présent sur bases de lancement de Kourou en Guyane, mais aussi à Cap Canaveral (Floride, États-Unis) pour la NASA ou à Tanegashima au Japon. À chaque tir, nos équipes produisent et fournissent les fluides de propulsion ou d’inertage des lanceurs.

Au-delà de la fourniture de gaz, les équipements Air Liquide – le liquéfacteur d’hydrogène HYLIAL™ par exemple – permettent également d’assurer sur place la production de gaz pour son stockage et sa distribution.

Décollage de la fusée Ariane 5 à Kourou en Guyane.

Accès à l’espace : les lanceurs

Avec sa filiale Air Liquide advanced Technologies et Euro Cryospace (partenariat stratégique entre Air Liquide et Airbus Defence and Space), Air Liquide intervient dès la conception des réservoirs cryotechniques des lanceurs du programme Ariane jusqu’à leur intégration dans les systèmes. Particulièrement proactif dans la recherche de technologies de pointe aux côtés du CNES (Centre national d’études spatiales) et de l’ESA (Agence spatiale européenne), Air Liquide a contribué à toutes les évolutions successives, du lanceur Ariane 1 à Ariane 5.

Pour que l’aventure continue, Air Liquide imagine et conçoit avec ses partenaires des axes de progrès qui permettront les conquêtes de demain. Pour cela nous poursuivons une stratégie d’innovation afin de repousser toujours plus loin les frontières technologiques.

L'expertise Air Liquide se retrouve au cœur du lanceur Ariane.

Systèmes orbitaux et satellites

Dans le domaine de la cryogénie orbitale, les techniques développées par Air Liquide permettent de répondre à un large éventail de besoins :

  • conservation des échantillons biologiques prélevés dans l’espace avec le système réfrigérant MELFI, embarqué dans la Station Spatiale internationale
  • refroidissement des détecteurs infrarouges de satellites d'observation de l’univers
  • stockage d’hélium superfluide à des températures cryogéniques pour le satellite Herschel
  • refroidissement de l'un des instruments d'observation scientifique du satellite Planck avec l'installation d'un refroidisseur à dilution

Air Liquide développe également dès à présent les technologies des futurs vols d’exploration du système solaire.

Focus

Refroidissement par
tubes à gaz pulsé

Air Liquide étend son expertise dans le domaine des systèmes orbitaux grâce à la technologie de refroidissement cryogénique novatrice tubes à gaz pulsé.

En savoir plus

Cette technologie a été retenue pour équiper divers systèmes orbitaux, dont un satellite d’observation qui doit être mis en orbite en 2018. La technologie tubes à gaz pulsé embarquée multiplie les atouts pour les applications spatiales :

  • une capacité de refroidissement cryogénique très stable
  • un niveau de vibrations extrêmement bas
  • une fiabilité d’exploitation remarquablement longue

Air Liquide équipera prochainement en refroidisseurs tubes à gaz pulsé le satellite d’observation de la Terre MTG (MeteoSat Third Generation). Les tubes à gaz pulsé (12 au total) installés à bord de MTG devront être opérationnels pour environ 10 années. Le programme MTG prévoit d’envoyer six satellites sur une orbite géostationnaire à 36 000 km au dessus de la Terre, à partir de 2017 et pendant une vingtaine d’année, afin d’assurer une continuité d’accès aux données météorologiques et climatiques et ce, avec une précision accrue.

Fermer

Des moyens d’essais uniques en Europe

À la création du site Air Liquide de Sassenage (Isère, France) en 1962, un centre d’essais a été mis en place pour tester, contrôler et qualifier des équipements pour les besoins du spatial. Les réservoirs de toutes les générations d’Ariane ont ainsi été testés par le centre.

En 2011, dans le cadre du programme de démonstration technologique HX, commandité par le CNES et destiné à développer de nouvelles technologies cryogéniques pour les futurs lanceurs, un démonstrateur à l’échelle ½ des réservoirs cryogéniques d’Ariane a été conçu. Les essais sur ce démonstrateur HX ont permis de valider 14 technologies inédites.

En savoir plus