Aller au contenu principal

Notre histoire

Air Liquide, leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé, construit son leadership depuis 1902. Jour après jour, innovation après innovation, nous nous sommes développés et avons conquis de nouveaux marchés. Découvrez ici les grandes étapes de notre histoire.

1902

Air Liquide naît de la rencontre de deux hommes

Air Liquide est né de la rencontre de deux jeunes diplômés de l’Ecole supérieure de physique et chimie industrielle de Paris. D’un côté, Georges Claude, un chercheur un peu fou qui, après deux ans de tentatives acharnées dans un hangar d’omnibus parisien, réussit à mettre au point le procédé de liquéfaction de l’air. De l’autre, Paul Delorme, un visionnaire prudent qui n’hésite pas, malgré des soucis financiers, à soutenir ce projet industriel et à y investir les premiers fonds nécessaires. La jeune entreprise ouvre son capital aux premiers actionnaires, alors au nombre de 24. C’est ainsi que commence la grande aventure du Groupe Air Liquide.

1906

Le Groupe se développe à l’international

Les gaz, difficilement transportables, requièrent une production locale. C’est l’une des raisons pour lesquelles très tôt, nous mettons le cap à l’international et construisons de nombreuses unités de production à l’étranger. Le Groupe se développe rapidement : en Europe (en 1906), puis au Japon (en 1907), au Canada (en 1911) et aux États-Unis (en 1916).

1913

Le titre Air Liquide coté pour la première fois à la Bourse de Paris

La confiance de nos 24 premiers est vite récompensée : en 1913, le titre Air Liquide fait son entrée à la Bourse de Paris. Après plus de 100 ans en bourse, l’actionnariat individuel est toujours très important pour le Groupe. Nous pouvons compter sur la confiance de plus de 400 000 actionnaires individuels (représentant 36 % du capital). En 2014 et 2016, nous obtenons le Grand Prix de l’Assemblée Générale, qui récompense les entreprises dont les assemblées générales correspondent aux meilleures pratiques de la Place.

1946

Naissance d'Aqua Lung

Associé au Commandant Cousteau, Air Liquide a mis au point le premier détendeur de scaphandre autonome. Une invention qui donne lieu à la création de la filiale Aqua Lung (La Spirotechnique) qui est progressivement devenue leader mondial en équipements individuels pour les activités sportives et professionnelles en milieu aquatique. La cession de cette activité est intervenue en décembre 2016.

1952

La révolution cryogénique est en marche

La révolution cryogénique est en marche. Et la dimension de notre entreprise change.

Désormais, le conditionnement du gaz sous forme liquide en citerne cryogénique constitue un gain incontestable. Il permet le transport routier et ferroviaire en grande quantité, dans un rayon d’environ 250 km autour du site de production.

Deux ans plus tard, l’année 1954 marque le démarrage d’une installation de production d’oxygène liquide, dans le nord de la France.

1960

Air Liquide met en place sa stratégie de réseau de canalisations

Air Liquide met en œuvre, pour la première fois, une stratégie de réseau, en reliant ses unités de production de gaz les unes aux autres par un réseau de canalisations. Notre capacité de production est alors décuplée, pour répondre au boom de la demande des grandes industries : l’oxygène pour l’industrie sidérurgique tout d’abord, puis l’azote pour la chimie. C’est le démarrage de notre activité, activité dans laquelle nous nous engageons avec nos clients dans des contrats à long terme, de quinze ans ou plus. Aujourd’hui, nous gérons plus de 9 000 km de réseaux à travers le monde, en particulier, en Amérique du Nord (Golfe du Mexique et le long du fleuve Mississippi), en Europe (France, Benelux et le bassin de la Ruhr en Allemagne) et dans plusieurs pays asiatiques.

1962

L’aventure spatiale commence pour Air Liquide

Convaincu de l’intérêt industriel de la cryogénie, Jean Delorme, alors Président-Directeur Général d’Air Liquide, décide de créer, près de Grenoble, un pôle de recherche avancée dédié à cette technique. Pour nous, c’est le début de l’aventure spatiale et de notre partenariat avec le programme Ariane. Cinquante ans plus tard, l’aventure se poursuit : Air Liquide réaffirme son engagement en faveur de l’industrie spatiale et innove pour consolider et élargir la gamme de services offerts aux programmes spatiaux et systèmes orbitaux présents et futurs.

1970

Centre de recherche : le Groupe affirme son ambition dans l’innovation

L’innovation est depuis toujours au cœur de l’histoire du Groupe. En 1970, notre Centre de recherche Claude-Delorme, situé sur le plateau de Paris-Saclay, voit le jour en région parisienne. Il participe à l’amélioration des techniques de production des gaz et de leurs applications : combustion, soudage, métallurgie, chimie, électronique, alimentation, respiration, traitement de l’environnement. Ce centre témoigne de notre volonté de connaître les procédés industriels de nos clients et de développer de nouvelles applications des gaz, afin de mieux répondre à leurs demandes (en termes de qualité, productivité, sécurité et sur le plan environnemental). Nous disposons, aujourd’hui, de sept centres de recherche dans le monde : en France, en Allemagne, aux États-Unis, au Japon et en Chine.

1976

Air Liquide fait un bond technologique

Avec le projet du client Sasol, en Afrique du Sud, pour la conversion du charbon en carburant de synthèse, nos unités de séparation des gaz de l’air changent d’échelle. Le Groupe fait un bond technologique et devient leader dans le domaine des unités de très grande capacité. Une place qu’il occupe toujours aujourd’hui.

1985

Un jeune marché s’ouvre : l’Électronique

Pour saisir les nouvelles opportunités qu’offre le jeune marché de l’électronique, Air Liquide démarre, au Japon, la fourniture de gaz d’ultra-haute pureté à l’industrie des semi-conducteurs. Grâce notamment au Centre de recherche de Tsukuba, inauguré en 1987, nous développons de nouveaux procédés pour obtenir des gaz de très haute pureté : des gaz vecteurs, essentiellement l’azote, qui permettent de garder inertes les outils de production des puces et des gaz spéciaux utilisés directement dans la fabrication des semi-conducteurs.

1995

L’offre d’Air Liquide s’élargit avec l’hydrogène et la vapeur

Après l’oxygène et l’azote, l’hydrogène et la vapeur viennent compléter notre offre. Le Groupe s’engage pour un environnement mieux protégé et une énergie plus économique. Afin d’assurer le succès de cette nouvelle offre, nous prenons exemple sur le modèle économique qui fait le succès de notre activité gaz de l’air et déployons d’emblée une stratégie de bassins reliés par un réseau de canalisations. L’objectif : offrir à nos clients flexibilité, fiabilité de la distribution et qualité des services au meilleur prix.

1995

Air Liquide s’engage dans une nouvelle mission : protéger la vie

À l’origine simple fournisseur d’oxygène en milieu hospitalier, Air Liquide devient un vrai spécialiste de la santé. Nous lançons notre activité Santé à domicile, avec un réseau d’équipes spécialisées. Les gaz médicaux prennent le statut de médicaments dans de nombreux pays. Nous nous développons également dans le secteur de l’hygiène. Enfin, Air Liquide lance d’importants programmes de recherche dans le domaine des gaz thérapeutiques, destinés à l’anesthésie, la réanimation et la lutte contre la douleur. Aujourd’hui, Air Liquide sert plus de 7 500 hôpitaux et cliniques et plus de 1 million de patients à domicile à travers le monde, grâce à 12 000 collaborateurs dédiés.

2007-2008

Air Liquide s’organise pour accélérer la croissance

Face à un monde qui change et des marchés en constante évolution, Air Liquide met en place une nouvelle organisation. En 2007, nous créons quatre branches d’activité mondiale – Grande Industrie, Industriel Marchand, Santé et Électronique –, afin de répondre au mieux aux exigences des différents marchés. En 2008, Air Liquide crée le programme d’entreprise ALMA. Ce programme nous permet de saisir les nouvelles opportunités de croissance : développement industriel des pays en développement, montée en puissance de l’énergie et de l’environnement et croissance des hautes technologies et de la santé.

2009

Air Liquide résiste face à une crise sans précédent

Impactés par une crise d’une ampleur sans précédent, nous concentrons nos efforts sur la gestion de nos liquidités, coûts et investissements. Dans un contexte global de récession, nous confirmons la solidité de nos contrats à long-terme et démontrons la pertinence de notre modèle économique. Le Groupe fait figure d’exception et affiche un résultat net stable, tout en préservant la solidité de son bilan.

2010

Yanbu : le plus gros investissement industriel de l’histoire du Groupe

Air Liquide Arabie investit 450 millions de dollars US (soit plus de 350 millions d’euros), dans deux unités de production d’hydrogène de grande taille, d’une capacité totale de plus de 300 000 Nm³ par heure. Le Groupe réalise ainsi l’investissement industriel le plus élevé de son histoire et signe son plus important contrat d’hydrogène « over the fence »1. Ce projet renforce notre positionnement stratégique et notre croissance au Moyen-Orient. L’unité de production de Yanbu est développée et construite par Lurgi, une division d’Air Liquide Ingénierie.

1 Over the fence : contrat de vente de gaz (produits par une unité Air Liquide) par opposition à une vente d’équipement qui permettrait à un client d’autoproduire son approvisionnement.

2010-2012

Objectifs mis à jour, nouveaux territoires, nouvelles acquisitions

Sortant progressivement d’une crise ayant redistribué la croissance mondiale, Air Liquide annonce fin 2010 de nouveaux objectifs pour son plan ALMA en termes de Performance et de Responsabilité. Ils sont mis à jour fin 2013, pour tenir compte de la reprise de la croissance plus lente que prévue, en Europe de l’Ouest et au Japon notamment. Néanmoins, le Groupe accélère son implantation dans de nouveaux territoires tels que la Turquie, l’Ukraine et le Mexique, tout en renforçant sa présence en Chine. Ces développements font ainsi croître, en l’espace de huit ans, la part du chiffre d’affaires Gaz et Services dans les économies en développement de 15 % à 28 % en 2015.

Dans un contexte de croissance plus faible dans les économies avancées, et notamment en Europe de l’Ouest, Air Liquide intensifie les acquisitions. En fin d’année 2012, deux acteurs de taille significative dans le domaine de la santé à domicile rejoignent le Groupe : LVL Médical en France et Gasmedi en Espagne. D’autres acquisitions ont été finalisées l'année suivante pour renforcer les positions du Groupe dans la Santé en Pologne, en Scandinavie et au Canada et en Industriel Marchand, au Brésil, en Russie, au Moyen-Orient et en Chine.

2013-2015

Nouvelles initiatives dans le domaine de l’innovation et de la mobilité hydrogène

L’innovation est un des piliers de la stratégie du groupe Air Liquide. En 2013, Air Liquide lance deux initiatives destinées à favoriser l’innovation ouverte : i-Lab, innovation Lab, et ALIAD, filiale de capital investissement du Groupe prenant des participations minoritaires dans de jeunes sociétés technologiques innovantes. En 2014, le Groupe décide de nouveaux investissements avec la modernisation du Centre de Recherche Paris-Saclay, la création d’un centre de développement et industrialisation des packagings des gaz pour l’industrie et la santé et le lancement d’un centre technique d’excellence pour les technologies de production cryogénique.

En 2015, Air Liquide inaugure en France Cryocap™, une installation industrielle unique permettant le captage par procédé cryogénique de CO2 émis lors de la production d’hydrogène. Par ailleurs, à l’échelle mondiale, Air Liquide participe activement au développement de la filière énergie hydrogène pour accompagner les constructeurs automobiles qui mettent sur le marché des véhicules électriques à hydrogène. Air Liquide multiplie la construction de stations de recharge d’hydrogène (États-Unis, Japon, France, Allemagne, Belgique, Danemark, Pays-Bas), qui sont en majorité accessibles au grand public.

2016

Acquisition d'Airgas

Le 23 mai 2016, le Groupe a finalisé avec succès l’acquisition d’Airgas, qui contribuera à sa stratégie de croissance rentable sur le long terme. Cette acquisition a une forte logique industrielle et de marché qui permet de positionner idéalement Air Liquide pour générer la croissance de demain et créer de la valeur sur le long terme. Les deux entreprises sont très complémentaires, et l’opération accroît la base de clients d’Air Liquide, à travers un réseau de distribution multi-canal unique et une présence sur l’ensemble du territoire américain.