Aalborg

Saga

Dubaï

Copenhague

Los Angeles

Düsseldorf

Kawazaki

Tokyo

Rotterdam

Paris

10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
45
46
47
48

Flow plate

Anode

Cathode

Hydrogène,
la révolution silencieuse

Légère et abondante, la molécule hydrogène s’impose comme une évidence dans le mix énergétique.

Avec la commercialisation des premières voitures électriques à hydrogène de série, l’hydrogène arrive désormais dans nos villes. Il représente en effet une alternative de choix pour répondre aux défis du transport propre.

Il entrera aussi dans nos immeubles, dans nos maisons utilisé en particulier pour le chauffage et la production d’électricité.

L’énergie hydrogène peut pallier l’intermittence (alternance jour/nuit pour le solaire, vents irréguliers pour l’éolien) des énergies renouvelables en stockant l’électricité excédentaire produite lors des périodes de forte production et/ou de faible consommation.

Il constitue donc, aujourd’hui, l’une des solutions pour répondre aux enjeux de la transition énergétique.

Si 1 % de la flotte automobile mondiale actuelle se convertissait à l'hydrogène, cela représenterait un marché hydrogène évalué à 15 milliards d’euros.

La preuve avec la voiture à hydrogène, premier pas vers la « société hydrogène »

Plaisir et performance

La voiture à hydrogène est un véhicule produisant sa propre énergie électrique « à bord » grâce à une pile alimentée à l’hydrogène. Si la voiture offre des caractéristiques similaires à celles d’une voiture dite « classique », elle offre en plus de nombreux bénéfices à ses utilisateurs.

Zéro pollution

Les véhicules à hydrogène rejettent uniquement de l’eau. Ils sont très performants pour les parcours longue distance qui représentent, à l’heure actuelle, 75 % des émissions de CO₂ du secteur des transports.

Zéro bruit

Les voitures à hydrogène sont silencieuses.

320km 5min

Recharge rapide
et longue autonomie

Grâce aux stations hydrogène installées par Air Liquide, le rechargement se fait très facilement, en toute sécurité, en moins de 5 min. Un seul rechargement d’hydrogène assure à la voiture une autonomie de plus de 500 km.

Recharge rapide
et longue autonomie

Grâce aux stations hydrogène installées par Air Liquide, le rechargement se fait très facilement, en toute sécurité, en moins de 5 min. Un seul rechargement d’hydrogène assure à la voiture une autonomie de plus de 500 km.

La pile à hydrogène, comment ça marche ?

La pile à hydrogène transforme en électricité l’énergie contenue dans la molécule d’hydrogène en la mélangeant à l’oxygène.

Étape 1

L’hydrogène est injecté dans la pile à combustible.

Étape 2

Au contact de l’anode, électrons et protons sont séparés, produisant l’électricité nécessaire à l’action du moteur.

Étape 3

De l’autre côté de la membrane, l‘oxygène fait réagir les protons formant alors de la vapeur d’eau. Résultat : le véhicule ne rejette ni CO₂, ni particule, et n’émet pas de bruit.

Le fonctionnement de la station hydrogène

Le stockage
L’hydrogène basse pression est stocké dans des bouteilles, des réservoirs ou des tubes trailers.

La zone de transformation
L’hydrogène est comprimé à nouveau, puis est stocké dans des bouteilles appelées « stockage tampons ». Il est ensuite refroidi pour pouvoir être distribué.

La distribution
Le conducteur peut recharger son véhicule en moins de cinq minutes.

L’enjeu du réseau de distribution

Un réseau en développement

Du Japon au Danemark, de la France à l’Allemagne et aux Etats-Unis, nous déployons un réseau de stations de recharge d’hydrogène à travers le monde. Selon les spécificités de chacun des pays, le Groupe intervient seul ou en partenariat avec des industriels locaux. Air Liquide contribue ainsi aux côtés des constructeurs automobiles et des pouvoirs publics au développement de l’énergie hydrogène.

100 stations hydrogène conçues et installées dans le monde

Air Liquide participe activement au développement du secteur de l’énergie hydrogène à l’échelle mondiale. Le Groupe a conçu et installé près de 100 stations hydrogène dans le monde en Europe (France, Danemark, Pays-Bas, Allemagne, Belgique), en Asie (Japon, Corée), en Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada) et au Moyen Orient (Emirats Arabes Unis).

Vers une production décarbonée
« Blue Hydrogen »

L’hydrogène peut être produit à partir de sources d’énergies diverses : gaz naturel et énergies renouvelables. Le Groupe s’engage, d’ici à 2020, à produire au moins 50 % de son énergie hydrogène sans rejet de CO₂. C’est la démarche dite « Blue Hydrogen ».

Pour cela, Air Liquide combine l’utilisation des énergies renouvelables via l’électrolyse de l’eau, le reformage de biogaz et l’usage des technologies de captage et de valorisation du CO₂ émis lors de la production d’hydrogène à partir de gaz naturel.

Même lorsqu’il est produit à partir de gaz naturel, l’hydrogène est une énergie vertueuse : à distance parcourue égale, les voitures à hydrogène permettent de diminuer d’au moins 20 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport aux véhicules à combustion.

La « société hydrogène »

Air liquide, pionnier du secteur de l’énergie hydrogène.

Grâce à l’expertise développée dans l’industrie (aéronautique, spatial et pétrochimie), Air Liquide maîtrise l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène, de la production au stockage, à la distribution et au développement d’applications pour les utilisateurs finaux contribuant ainsi à la généralisation de l’utilisation de l’hydrogène comme énergie propre, en particulier pour la mobilité.

Outre le marché des véhicules particuliers, Air Liquide fournit des stations de recharge pour des bus et des chariots élévateurs. En Europe, au Canada ou au Etats-Unis, plusieurs programmes de développement et de commercialisation de piles à hydrogène pour les flottes de chariots élévateurs ou les flottes de véhicules de transport de bagages dans les aéroports ont également vu le jour.

Ces projets innovants nous positionnent comme une entreprise leader en matière de développement de l’énergie hydrogène à l’échelle mondiale.

La révolution de l’hydrogène

La molécule hydrogène est pour l’énergie ce qu’Internet fut autrefois pour les technologies de l’information : une véritable révolution technologique, économique et sociétale.

Selon la première étude mondiale de quantification du rôle de l’hydrogène pour la transition énergétique, publiée par le Conseil de l’hydrogène* dont Air Liquide est membre fondateur, l’hydrogène pourrait contribuer à réduire de 20 % les émissions de CO2 (dans le scénario des 2°C) à horizon 2050. L’hydrogène pourrait générer un chiffre d’affaires de 2 500 milliards de dollars par an et créer plus de 30 millions d’emplois.

Chiffres clés :
- En 2016 Air Liquide a vendu 14 milliards de m³ d’hydrogène aux secteurs de la raffinerie et de la pétrochimie, pour un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros.

* Hydrogen Scaling up, novembre 2017 - étude du Conseil de l’hydrogène avec le cabinet McKinsey.