Aller au contenu principal

Douleur

À l’écoute du patient et de sa douleur

Selon la définition officielle de l’association internationale pour l’étude de la douleur (IASP), "la douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou décrite dans ces termes"1. La douleur est une notion subjective, qui repose sur un ressenti personnel. Seule la parole ou le comportement des patients permettent de la dépister, de la reconnaître, d’évaluer son intensité et l’efficacité des traitements.

2/3

consultations médicales causées par la douleur

Deux principaux types de douleur

Les douleurs peuvent être aiguës et limitées dans le temps après une blessure, un traumatisme, pendant ou après une opération, (c’est la douleur induite par les soins, par exemple ponction, pansement, prise de sang, mobilisation du patient…). La douleur aiguë joue donc un rôle d’alarme qui permet à l’organisme de réagir et de se protéger face à un stimulus mécanique, chimique ou thermique.

Elles peuvent également être chroniques, considérées en tant que « douleur maladie » et qui s’installent dans la durée (au-delà de 3 mois). Elles sont d’origine neuropathique (post-chirurgicale, diabétique, post-chimiothérapie…), inflammatoire (ostéoarthrite…) ou dysfonctionnelle (fibromyalgie…).

La douleur motive près des deux tiers des consultations médicales et fait l’objet de nombreuses études, aussi bien fondamentales que cliniques2.

Air Liquide Healthcare est engagé de longue date dans la lutte contre la douleur.
De nombreux moyens de soulager la douleur

Il existe de nombreux moyens de soulager la douleur :

  • les médicaments antalgiques sont prescrits selon le type et l’intensité de la douleur2-3
  • les gaz médicaux répondent à des besoins hospitaliers (salles d’opération, de réveil, d’urgence…) et extra-hospitaliers (mobilisation des blessés)3
  • certains médicaments spécifiques (antidépresseurs, anti-épileptiques) sont réservés au traitement des douleurs neuropathiques2
  • de nombreuses méthodes non médicamenteuses sont aujourd’hui admises par le corps médical telles que l’acupuncture, la relaxation, la sophrologie, l’hypnose2

Notre engagement dans la lutte contre la douleur

Air Liquide Healthcare est engagé de longue date dans la lutte contre la douleur. Conscient de l’enjeu éthique, humain et de santé publique2 que représente la prise en charge de la douleur, nous sommes présents :

  • à l’hôpital grâce à son offre de gaz médicaux
  • au domicile des patients sous perfusion en assurant leur prise en charge
Le personnel de santé met à disposition de personnel qualifié et dédié à la dispensation du traitement.

Au service du patient souffrant de douleurs

Le prestataire de santé est présent auprès du patient à l’hôpital par la mise à disposition de gaz médicaux permettant de prendre en charge sa douleur. Le prestataire de santé à domicile intervient, quant à lui, dans le cadre de la prise en charge du patient nécessitant un traitement sous perfusion.

Pour la sécurité du patient et la confiance des professionnels de santé, le prestataire de santé assure :

  • la mise à disposition de personnel qualifié et dédié à la dispensation du traitement à l’hôpital comme à domicile
  • la sensibilisation et la formation à l’utilisation quotidienne du traitement
  • le suivi régulier et l’accompagnement du patient

Références :

  1. Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des femmes. La douleur, avril 2014. Disponible sur : www.sante.gouv.fr/la-douleur.html, consulté le 19/11/2014.
  2. INSERM UMRS 975. Douleur, juillet 2011. Disponible sur : www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/douleur, consulté le 18/11/2014.
  3. INCA. Eviter ou diminuer la douleur liée aux soins, novembre 2009. Disponible sur : www.e-cancer.fr/cancerinfo/qualite-de-vie/douleur/limiter-les-douleurs/eviter-ou-diminuer-la-douleur#gazantidouleur, consulté le 12/12/2014.