Aller au contenu principal

Vieillissement de la population

Demain, près d’un quart de la population aura plus de 60 ans

L’organisation mondiale de la santé (OMS) et l’organisation des nations unies (ONU) s’accordent à dire que les plus de 60 ans représenteront près du quart de la population mondiale en 2050 (soit 2 milliards de personnes)1.

Une pyramide des âges inversée

L’augmentation de l’espérance de vie et le recul de la fécondité sont considérés comme étant les deux causes majeures du vieillissement de la population.

Le XXe siècle aura été témoin du plus rapide déclin de la mortalité de toute l’histoire de l’humanité2. D’ici 2050, la population mondiale devrait réussir à vivre en moyenne 76 ans tandis que la moyenne de longévité dans les pays en développement pourrait atteindre 70 ans2.

La population des plus de 60 ans deux fois plus nombreuse que celle des moins de 15 ans d'ici 2050

Dans les pays développés, le recul de la fécondité aura pour effet attendu en 2050, une proportion des plus de 60 ans qui représentera le double de celle des moins de 15 ans2. Dans les pays en voie de développement, la population des plus de 60 ans et celle des moins de 15 ans devraient être presque équivalentes en 20502.

Les avancées en pharmacologie, domotique et téléassistance médicale facilitent la mise en œuvre des traitements à domicile.

Un défi inédit, aussi bien sanitaire qu’économique

Il est essentiel de préparer les sociétés à répondre aux besoins particuliers de ces populations âgées.

L’élévation de la moyenne d’âge des populations se traduit par :

  • une diminution de la part des actifs qui assurent la marche de l’économie
  • une augmentation des dépenses liées à la prise en charge des personnes âgées toujours plus nombreuses3

Dans ce contexte, l’accès aux soins ainsi que la maîtrise des dépenses de santé sont plus que jamais des enjeux majeurs pour tous les acteurs de santé et les pouvoirs publics.

De plus en plus de pathologies liées à l'âge

Une recrudescence mondiale des maladies chroniques est à prévoir, le vieillissement de la population faisant émerger un nombre toujours plus grand de pathologies liées à l'âge telles que le cancer, les accidents vasculaires cérébraux ou les maladies neurodégénératives1,3.

Dès l’âge de 70 ans dans les pays industrialisés, plus de 60 % des personnes souffrent d’une maladie chronique au moins4.

Cette situation impose au secteur de la santé d’anticiper et d’apporter des solutions adaptées telles que :

  • former des professionnels de santé spécialisés
  • prévenir et soigner les maladies chroniques
  • concevoir des politiques durables en matière de soins à long terme et de soins palliatifs
  • mettre en place des services et des environnements spécifiques et adaptés

La prise en charge à domicile, l’une des réponses à cet enjeu

Aujourd’hui, les avancées en pharmacologie, en domotique et en téléassistance médicale permettent la mise au point de technologies qui facilitent la mise en œuvre des traitements à domicile (systèmes de perfusion, matériels d’assistance respiratoire, systèmes d’insulinothérapie par pompe externe, etc.) des patients atteints de maladie chronique.

En proposant ces services et technologies au domicile des patients, les prestataires de santé concourent à l’amélioration des soins et participent à la maîtrise des coûts.

Acteur de santé à domicile à travers ses filiales dans le monde, Air Liquide Healthcare, en lien avec les professionnels de santé, prend en charge des personnes atteintes de maladies chroniques.

Face à ces enjeux majeurs qui vont bientôt concerner la planète dans son ensemble, nos prestations à domicile répondent à un triple objectif :

  • offrir aux patients âgés une meilleure qualité de vie à domicile
  • renforcer l’observance des traitements pour une plus grande efficacité
  • limiter la durée d’hospitalisation ou prévenir les ré-hospitalisations pour réduire les coûts de santé

En tant qu’entreprise responsable, il est de notre devoir de protéger les personnes rendues vulnérables par l’âge grâce à nos services et programmes d’accompagnement.

Références :

  1. OMS. Innovations pour un vieillissement en bonne santé : pouvoir se connecter et recevoir des soins. Bulletin de l’Organisation Mondiale de la Santé 2012. Disponible sur : www.who.int/bulletin/volumes/90/3/12-020312/fr, consulté le 23/11/2014.
  2. United Nations, Department of Economic and Social Affairs, Population Division (2013). World Population Prospects: The 2012 Revision, Press Release (13 June 2013): "World Population to reach 9.6 billion by 2050 with most growth in developing regions, especially Africa". Disponible sur : http://esa.un.org/wpp/Documentation/pdf/WPP2012_Press_Release.pdf, consulté le 23/11/2014.
  3. GIS-IReSP. Institut de Recherche en Santé Publique. Questions de santé publique 2008;2. Disponible sur : www.iresp.net/iresp/files/2013/04/081003100209_qspnumero2-vieilliss.pdf, consulté le 23/11/2014.
  4. Stenholm S, Westerlund H, Head J et al. Comorbidity and functional trajectories from midlife to old Age: The Health and Retirement Study. J Gerontol A Biol Sci Med Sci 2014; 12: 1-7.