Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche et Développement

View

Électronique

View

Ingénierie & Construction

View

Grands projets

View

Start-up

Accélérer l'innovation ensemble

Dans un monde en profonde mutation, il est essentiel d’anticiper les besoins de nos clients pour développer les produits et les services qui ­répondront à leurs problématiques – qu’il s’agisse de gagner en efficacité, d’améliorer l’expérience utilisateur ou de réduire l’impact environnemental de leurs activités. C’est la raison pour laquelle Air Liquide collabore avec plus de 100 start-up dans le monde, dans tous ses secteurs d’activité. En cohérence avec notre stratégie NEOS, centrée sur le client, cette approche d’innovation ouverte favorise le croisement des compétences pour accélérer la mise sur le marché de solutions nouvelles.

C’est une relation gagnant-gagnant : Air Liquide peut accéder à de nouvelles technologies et les start-up peuvent accélérer l’industrialisation de leurs solutions, en bénéficiant de l’expertise industrielle et de la clientèle internationale du Groupe. Air Liquide accompagne notamment des start-up deep tech qui travaillent sur des technologies disruptives, aux temps de développement souvent longs, dont il facilite l’accès au marché. 

Au final, l’ouverture à cet écosystème d’innovation favorise l’émergence d’offres différenciantes, créatrices de valeur pour le Groupe, ses clients et les start-up.

Air Liquide Venture Capital (ALIAD)

Depuis sa création en 2013, ALIAD a investi plus de 80 millions d’euros dans 30 start-up technologiques dans trois secteurs : la transition énergétique, la santé et le numérique. Ces investissements prennent la forme d’une participation minoritaire avec un accord de partenariat  technologique et business.

Transport maritime 2.0 avec Julien Cote, PDG de Wakeo, France

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la solution que vous développez ?

Notre solution permet de suivre en temps réel les flux de transport de marchandises, par voie maritime, aérienne ou routière. En agrégeant les données de différents transporteurs et de sources externes comme les satellites, nous pouvons fournir des heures d’arrivée prédictives grâce à un traitement algorithmique de pointe.

Depuis quand collaborez-vous avec Air Liquide ?

Depuis 2017, dans le cadre du programme Techstars1, un accélérateur de start-up présent dans le monde entier, nous travaillons avec les équipes d’Air Liquide basées à Dubaï, qui pilotent notamment la distribution mondiale d’hélium par voie maritime. Nous suivons en temps réel les conteneurs pour que le Groupe puisse anticiper les retards, alerter ses clients dans le monde entier et optimiser son plan de transport.  

En quoi cette innovation va-t-elle changer le monde dans lequel nous vivons ?

Notre solution permet une optimisation des trajets et des temps de transport, dont elle contribue à réduire l’empreinte écologique. Ce n’est pas anodin quand on sait que le seul transport maritime émet 1 milliard de tonnes de CO2, soit 3 % des émissions mondiales (selon l'Organisation mondiale maritime).

Semi-conducteurs nouvelle génération avec Andrew Grenville, PDG d’Inpria, États-Unis

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la solution que vous développez ?

Nous développons une solution de lithographie pour l’industrie des semi-conducteurs, fondée sur l’utilisation de matériaux photosensibles2 à base d’oxydes métalliques. Les solutions actuelles, basées sur des matériaux organiques, atteignent leurs limites et il fallait innover pour libérer le potentiel de la prochaine génération de technologies d’imagerie.

Depuis quand collaborez-vous avec Air Liquide ?

Nous avons noué un partenariat avec Air Liquide Advanced Materials en 2015, puis le Groupe a pris une participation dans notre start-up, par le biais d’ALIAD. Cette collaboration nous a permis de produire nos matériaux à plus grande échelle et de bénéficier de la solide expertise d’Air Liquide en matière d’analyse des matériaux et de logistique internationale.

En quoi cette innovation va-t-elle changer le monde dans lequel nous vivons ?

Les avancées réalisées ces 50 dernières années dans l’industrie des semi-conducteurs, et par extension dans le secteur électronique, ont permis de produire des puces de plus petite taille, plus puissantes et aussi plus abordables. Mais les exigences de performance dépassent aujourd’hui les capacités des matériaux existants. Notre solution permettra de poursuivre l’accélération de la puissance de calcul des processeurs.

Robotique industrielle avec Joe Leist, PDG de Scantron Robotics, États-Unis

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la solution que vous développez ?

Il s’agit d’un robot sous-marin de pointe, qui inspecte et nettoie les réservoirs d’eau sans interférer sur leur fonctionnement. Il est utilisé dans des zones dangereuses, là où un plongeur humain était nécessaire auparavant, ce qui permet d’améliorer la sécurité, l’efficacité opérationnelle et la productivité.

Depuis quand collaborez-vous avec Air Liquide ?

Depuis 2015, nous travaillons avec les équipes de l’activité Grande Industrie d’Air Liquide et d’Airgas aux États-Unis sur des projets de nettoyage de cuves utilisant nos services d’inspection sous-marine robotisée, de détection des sédiments et de mesure par ultrasons de l’épaisseur des structures. C’est passionnant de travailler avec une entreprise d’une telle renommée.

En quoi cette innovation va-t-elle changer le monde dans lequel nous vivons ?

Un engin sous-marin piloté à distance permet d’éviter les accidents. Nos robots effectuent toutes les tâches dangereuses, sous le contrôle à distance des opérateurs. En outre, notre méthode de nettoyage unique réduit le risque de pollution de l’environnement par des déchets dangereux : nous recyclons l’eau qui retourne dans le réservoir après son nettoyage.

Santé connectée avec Erik Huneker, PDG de Diabeloop, France

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la solution que vous développez ?

Nous développons un système personnalisé qui reproduit les fonctions du pancréas détruites par le diabète de type 13. Grâce à une pompe à insuline et à un capteur de glycémie connectés, pilotés par un algorithme, la dose optimale d’insuline est calculée et délivrée au patient en temps réel.

Depuis quand collaborez-vous avec Air Liquide ?

Air Liquide a pris une participation par l’intermédiaire d’ALIAD dans notre start-up française en 2017 et nous accompagne dans la mise sur le marché de ce système. En plus du contact avec les patients et les centres hospitaliers, cette collaboration nous donne accès aux prestataires de santé à domicile qui accompagnent les patients dans leur vie quotidienne et dont l’expérience est précieuse.

En quoi cette innovation va-t-elle changer le monde dans lequel nous vivons ?

Cette innovation de rupture contribuera à améliorer le quotidien des millions de personnes4 touchées par cette pathologie en Europe. En automatisant partiellement la gestion de la maladie, elle permettra notamment de soulager le patient de calculs complexes.

1 : Air Liquide est partenaire de Techstars Paris.
2 : Matériaux utilisés dans des procédés industriels comme la photolithographie ou la photogravure pour former un revêtement protecteur ajouté à la surface d’un composant.
3 : Le diabète correspond à une élévation prolongée de la concentration de glucose dans le sang. Dans le cas du diabète de type 1, ce dérèglement est dû à la destruction des cellules du pancréas spécialisées dans la production d’insuline par le système immunitaire du malade (Inserm).
4 : Le nombre total de diabétiques en Europe est de 60 millions en 2016 (OMS). Le diabète de type 1 représente 6 à 10 % de la population diabétique.

Article publié le 14 décembre 2018