Aller au contenu principal
Air Liquide
Air Liquide dans le monde
Choisir

Recherche & Développement

View

Électronique

View

Ingénierie & Construction

View

Grands projets

View

Diabète

Pour un accompagnement personnalisé et continu des patients

L’enjeu est de taille. Avec 425 millions d’adultes touchés dans le monde1, le diabète fait figure de pandémie. En progression, cette maladie chronique devrait concerner 629 millions de personnes en 20452. Son suivi médical lourd influe sur les habitudes et les modes de vie des patients. Engagé dans une gestion toujours plus efficace du diabète, Air Liquide met à disposition sa proximité et sa connaissance des patients au service de leur mieux vivre. Objectif : renforcer leur autonomie et faire progresser l’observance* de leur traitement par un suivi personnalisé limitant les risques de complications. Air Liquide oeuvre ainsi à rendre le système de santé efficace et vertueux pour tous.

Impliqué dans la prise en charge du diabète depuis presque vingt ans, Air Liquide accompagne les patients sur tout leur parcours de soin avec une approche à la fois humaine, experte et technologique. Au-delà de la mise à disposition du matériel sur prescription médicale (insulinothérapie par pompe et mesure de la glycémie à travers des lecteurs ou des capteurs), le Groupe développe des services complémentaires pour accompagner le patient à son domicile...

« Nous sommes convaincus de l’importance de bien connaître son dispositif médical pour mieux se l’approprier » précise Philippe Lecerf, Directeur Général de Dinno Santé, filiale d’Air Liquide dédiée à 100 % à l’accompagnement des patients diabétiques. En France, les équipes d’infirmiers des entités santé à domicile d’Air Liquide interviennent au quotidien auprès de plusieurs dizaines de milliers de patients.

« Outre les  lecteurs de glycémie, nous sommes distributeurs d’une gamme de capteurs de mesure de glucose en continu, poursuit Philippe Lecerf. Les informations sur la glycémie peuvent alors être partagées avec un professionnel de santé. À terme, à l’aide de ces capteurs, les pompes à insuline pourront adapter leur débit de manière automatique. »

Cette solution concerne ce qu’on appelle le pancréas artificiel (ou système à boucle fermée), projet de développement dans lequel le Groupe a investi. Ces solutions ont pour objectif d’améliorer la qualité de vie du patient tout en réduisant les risques de complications et/ou d’hospitalisation liés à des hyperglycémies ou des hypoglycémies.
 

Une aide concrète au quotidien

Air Liquide mène une réflexion sur tout le parcours de soin pour donner aux patients les moyens de vivre au mieux leur maladie. Conformément à  la réglementation, les patients équipés d’une pompe à insuline bénéficient de deux visites à domicile annuelles réglementaires, d’un système d’astreinte 24h/24 et 7j/7, ainsi que d’un service d’assistance téléphonique avec des infirmiers conseils. Les infirmiers experts Air Liquide fournissent aux patients, adultes comme enfants, des informations sur leur pathologie, des conseils personnalisés ainsi qu’une assistance à l’utilisation des dispositifs médicaux. Dans l’objectif d’améliorer l’observance des traitements et la qualité de vie des patients, Air Liquide a développé des outils qui permettent un suivi personnalisé des patients, et des programmes éducatifs innovants : tutoriels vidéo sur l’utilisation de la pompe, basiques sur la nutrition ou encore exercices physiques adaptés en fonction des profils des patients. Dinno Santé a par exemple mis en place un espace en ligne dédié aux personnes concernées par le diabète.

« Avec ce type d’outils, nous souhaitons créer une véritable communauté virtuelle de patients, source d’échanges d’expériences et de partage de bonnes pratiques » souligne Philippe Lecerf. Lancée récemment, l’application GlucoZor est, elle aussi, de plus en plus populaire. Issue d’un partenariat entre Dinno Santé et l’association Aide aux Jeunes Diabétiques, elle s’adresse aux enfants de 8 à 11 ans. « Sous la forme d’un jeu, elle les aide à mieux comprendre les effets et la gestion de leur diabète. Cette application traduite en plusieurs langues s’est déjà exportée à l’international, comme en Angleterre et en Espagne » annonce Philippe Lecerf.

Plus globalement, si la démarche d’accompagnement personnalisé du patient, qui regroupe le dispositif médical, le suivi du patient et le développement des outils connectés, s’appuie sur une expertise née et consolidée par Air Liquide en France, son rayonnement est devenu progressivement mondial. En témoigne le partenariat noué en 2018 entre Air Liquide et la branche européenne de la Fédération Internationale du Diabète, ou l’acquisition en 2019 de DiaLibre en Espagne. Cette clinique ambulatoire pour patients diabétiques installée à Madrid se distingue par son suivi novateur des malades. Une équipe de professionnels de santé (médecins, infirmières, psychologues, nutritionnistes...) assure un accompagnement individualisé en s’appuyant entre autre sur le contact physique avec le patient mais aussi sur des solutions numériques : tutoriels vidéos, téléconsultations, conseils nutritionnels et psychologiques, formations en ligne, coaching...

Témoignage

« La proximité et l’engagement sur les résultats sont au cœur du parcours de soins. »

Trois questions à Philippe Ogé , Directeur Santé à domicile Europe

En savoir plus

Comment Air Liquide prend-il en charge les patients diabétiques en Europe ?

Globalement, d’un pays à l’autre, si la pathologie reste la même, les modes de vie, la nourriture, les cultures et les systèmes de santé diffèrent. C’est pourquoi nous adaptons notre offre en fonction du pays et du système de santé en place, mais surtout du patient, de sa personnalité, de sa forme physique, entre autres critères. En matière de santé à domicile, Air Liquide est présent dans les principaux pays européens : France, Espagne, Italie, Royaume-Uni, pays nordiques… ainsi qu’en Afrique du Sud et à Hong Kong.

Comment cette prise en charge va-t-elle évoluer ?

En Europe, les médecins, les patients et les organismes financeurs montrent un intérêt croissant pour un accompagnement global incluant les dispositifs médicaux et centré sur le résultat du traitement pour le patient. C’est le concept du ‘’Value-Based Healthcare’’. On voit même émerger des expérimentations de rémunération à la performance. Notre approche évolue profondément et vise une meilleure observance du patient insulino-dépendant à son traitement. Tout le monde y gagnerait : grâce à un coaching sur mesure, le patient serait mieux stabilisé, le médecin s’appuierait sur un partenaire compétent, engagé pour l’observance du traitement, et le financeur devrait voir le coût du traitement des complications se réduire fortement. L’ambition d’Air Liquide est d’être rémunéré proportionnellement aux résultats thérapeutiques observés chez les patients diabétiques.

Quels sont les atouts d’Air Liquide pour parvenir à cette ambition ?

Air Liquide est à mon sens, le partenaire de choix pour implémenter cette approche. Nous disposons d’une connaissance pointue des dispositifs médicaux et nous sommes au contact direct des patients depuis des décennies, soit à leur domicile, soit dans des centres spécialisés. Notre personnel dédié sert d’interface entre les patients et les prescripteurs. Nous sommes familiers d’un écosystème complexe dans lequel nous sommes connectés avec les différents acteurs (patients, prescripteurs, organismes financeurs). Nous avons renforcé notre expertise dans les domaines du digital et de la collecte et traitement des données de santé qui constituent un levier clé de la stratégie d’Air Liquide.

Fermer

Et demain ? La data au service de la médecine

Au-delà des outils numériques, c'est la collecte et le traitement des données de santé - dans le respect des règles de confidentialité et conformément au règlement européen RGPD3 - qu’Air Liquide entend mettre à profit pour aider le corps médical dans le suivi de ses patients. C’est pourquoi le Groupe participe au programme ETAPES4, initié par les autorités de santé françaises pour favoriser les initiatives de télémédecine. Depuis février 2018, Air Liquide déploie en France un programme de télésurveillance médicale nommé Chronic Care Connect™. Celui-ci repose sur un accompagnement à distance des patients souffrant de maladies chroniques comme le diabète. Les dispositifs médicaux du patient sont reliés à une tablette numérique ; les données sont analysées par le personnel infirmier d’Air Liquide et les informations les plus pertinentes ainsi que les alertes sont transmises au médecin prescripteur qui assure ainsi un suivi à distance. 

A l’avenir, Air Liquide et le corps médical pourront s’appuyer sur les données collectées par les dispositifs médicaux connectés (capteurs de glycémie, pompes à insuline…) pour identifier les patients à risque nécessitant des besoins d’éducation renforcés pouvant aller jusqu’à l’intervention d’un infirmier à domicile.

En personnalisant l’accompagnement des patients en fonction de leur profil, Air Liquide contribue à renforcer leur autonomie et leur implication dans la gestion de leur diabète. La simplification du parcours de soin, notamment grâce aux innovations numériques, et le  traitement des données de santé sous réserve de l’accord des patients, constitue le fondement d’une approche coordonnée et efficace de tous les acteurs concernés. Pour répondre à la demande du payeur et des autorités, Air Liquide a déjà mis en place pour certaines pathologies une rémunération à la performance, et soutient ainsi la valorisation de la qualité des prestations offertes aux patients. Anticipation, accompagnement personnalisé et économies pour le système de santé deviennent donc le socle d’un cercle vertueux, bénéfique pour les patients, les professionnels de santé et la société dans son ensemble.

Le diabète en bref

Selon la définition de l’OMS, le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d'insuline ou lorsque l'organisme n'est pas capable d'utiliser efficacement l'insuline qu'il produit.

Il en résulte une concentration accrue de glucose dans le sang (hyperglycémie).

Le diabète existe sous deux formes : le type 1 lié à une production insuffisante - voire nulle - d’insuline, et le type 2 (90 % des cas5) lorsque l’insuline n’est pas utilisée de façon efficace par l’organisme. Le seul traitement existant pour le diabète de type 1 est l’apport d’insuline via différents dispositifs médicaux d’administration.

Près de la moitié des personnes atteintes de diabète ne sont pas diagnostiquées6. En outre, l’observance (adéquation entre le comportement du patient et le traitement proposé) constitue un enjeu de santé publique majeur. En 2017, on comptait 352 millions d’individus à risque susceptibles de développer un diabète de type 27.

Air Liquide et la santé

Air Liquide Healthcare s’engage aux côtés des patients, des professionnels de santé et des hôpitaux à rendre le système de santé efficace et vertueux pour tous.

Acteur majeur de la santé à domicile dans le monde, expert de la prise en charge au domicile des maladies chroniques, fournisseur de gaz médicaux et de produits d’hygiène pour les hôpitaux, ses 16 500 femmes et hommes accompagnent 1,6 million de patients à domicile et 15 000 hôpitaux et cliniques dans plus de 35 pays.

Changing Care. With You.*
*Changer la santé. Avec vous.

1. Atlas du diabète, IDF, Huitième édition 2017, page 4O. Disponible sur : https://diabetesatlas.org/resources/2017-atlas.html
2. Atlas du diabète, IDF, Huitième édition 2017, page 4O. Disponible sur : https://diabetesatlas.org/resources/2017-atlas.htm 
* L'observance est l'adéquation entre le comportement du patient et le traitement proposé.
3. Règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016
4.  ETAPES est une expérimentation du Gouvernement français qui encourage et soutient financièrement le déploiement de projets de télésurveillance cohérents et pertinents sur l’ensemble du territoire
5. Institut national de la santé et de la recherche médicale
6. International Diabetes Federation
7. International Diabetes Federation

Article publié le 31 octobre 2019